Modifié le 26 août 2019 à 13:49

Le canton de Vaud développe ses moyens de lutte en cybersécurité

Le canton de Vaud intensifie sa lutte contre les cyberrisques. Explications de Patrick Amaru, directeur général DGNSI
Le canton de Vaud intensifie sa lutte contre les cyberrisques. Explications de Patrick Amaru, directeur général DGNSI 12h45 / 2 min. / le 26 août 2019
L'Etat de Vaud renforce sa sécurité numérique. Il lance une deuxième étape de travaux estimée à 9,5 millions de francs. Une application est aussi proposée aux petites et moyennes entreprises.

"Nous devons être toujours meilleurs", a relevé lundi Nuria Gorrite. La conseillère d'Etat vaudoise présentait à Renens le nouveau volet de la lutte contre les cyberrisques qui représentent aujourd'hui pour le canton, son administration et l'ensemble de la société "un véritable fléau".

Vaud doit "devenir plus résilient", a souligné la cheffe du Département des infrastructures. Elle a mis l'accent sur l'ensemble de "la chaîne" sécuritaire, du simple usager jusqu'aux spécialistes réunis au Centre opérationnel de sécurité (SOC).

Un budget de 9,5 millions de francs

Après une première étape en 2013, l'Etat lance une deuxième salve. D'un budget de 9,5 millions de francs, elle est planifiée sur cinq ans et se préoccupe notamment de la protection des données personnelles.

La puissance du SOC, où travaillent en permanence cinq spécialistes, sera renforcée, car les cyberattaques sont quotidiennes. En moyenne, chaque jour deux à cinq alertes doivent être traitées par les spécialistes, une fois éliminés les dizaines de cas suspects sur les millions de menaces repérées.

ats/sjaq

Publié le 26 août 2019 à 13:04 - Modifié le 26 août 2019 à 13:49