Modifié

Le POP vaudois et Ensemble à Gauche annoncent un sous-apparentement

Le POP vaudois a déposé un recours contre la votation sur RFFA. [François Graf - POP vaudois]
Le POP vaudois et Ensemble à Gauche annoncent un sous-apparentement / Le Journal horaire / 22 sec. / le 8 août 2019
Après une période de tensions, la gauche de la gauche vaudoise se rabiboche pour les élections fédérales d'octobre. Le POP et Ensemble à Gauche ont annoncé un sous-apparentement afin de faire progresser leur combat.

Le sous-apparentement vise l'obtention "d'au moins un siège au Parlement fédéral", note jeudi un communiqué de presse commun. L'accord permettra aux deux listes au National d'éviter la dispersion des voix de ceux qui veulent voter "pour la transformation sociale et écologiste".

Pour mémoire, lors de la récente élection complémentaire visant le remplacement du conseiller d'Etat socialiste Pierre-Yves Maillard, le POP avait fait d'Anaïs Timofte sa championne, alors qu'Ensemble à Gauche misait sur Jean-Michel Dolivo.

Lutter contre les partis libéraux

En vue des fédérales, le POP lance pour les Etats et comme têtes de liste au National Anaïs Timofte, 27 ans, vice-présidente du parti, et le pédiatre Bernard Borel, 67 ans, conseiller communal à Aigle et ancien député. Côté Ensemble à Gauche, le choix s'est porté sur le député de Vevey Yvan Luccarini (48 ans, Décroissance-Alternatives) et la doctorante en urbanisme Franziska Meinherz (28 ans, Solidarités).

Dans leur communiqué, le parti et la coalition tiennent à rappeler qui sont leurs adversaires. Il faut lutter en commun contre les partis libéraux qui "démantèlent les acquis sociaux, creusent les inégalités et contribuent à la destruction de l'environnement".

ats/gma

Publié Modifié