Modifié le 24 juillet 2019 à 12:56

Claude Béglé répond à la polémique sur ses tweets depuis Pyongyang

L'affaire Claude Béglé connaît un nouvel épisode. La polémique enfle à propos de ses tweets élogieux
L'affaire Claude Béglé connaît un nouvel épisode. La polémique enfle à propos de ses tweets élogieux 19h30 / 1 min. / le 23 juillet 2019
Le conseiller national PDC vaudois Claude Béglé a répondu mardi après-midi depuis Pyongyang sur les réseaux sociaux à la polémique provoquée par ses propos élogieux sur la Corée du Nord. Il fera le point à son retour.

Sur trois pages publiées dans un tweet et sur facebook, le politicien explique être allé en Corée du Nord notamment "pour essayer de comprendre, sans a priori et de mes propres yeux, ce qui s'y passe". Il souligne qu'il s'agit d'une visite privée, sans mandat officiel et que ses commentaires n'engagent que lui.

Le point à son retour

Si l'organisation de la visite a été assurée par les instances dirigeantes de Corée du Nord, Claude Béglé dit avoir insisté sur son souci de neutralité et d'impartialité. "Et ce voeu a été partiellement entendu, puisque j'ai pu me promener seul, sans gardes du corps et me mêler à la population dans certains quartiers de mon choix. On m'a laissé faire". Le politicien a également pu sortir de Pyongyang.

S'en suit une analyse du conseiller national sur la situation en Corée, "bien plus complexe que l'on ne l'imagine". Il reviendra sur différents points à son retour, dont il ne précise pas la date.

"Car je suis actuellement encore en Corée du Nord, en pleine collecte de données, avec plein de rendez-vous et un accès très limité aux télécommunications. Ce sera plus facile de faire le point à mon retour. Rien n'est simple ici, mais c'est vraiment intéressant", écrit-il.

Analyse à effectuer

"Recevoir un document, c'est une chose, il faut maintenant l'analyser", a déclaré à Keystone-ATS Gérard Cretegny, coprésident du PDC Vaud. "Cela devrait en principe enlever une certaine inquiétude", a-t-il relevé. Le politicien n'avait en effet pas donné de ses nouvelles récemment.

Le PDC Vaud s'est distancé lundi de récents tweets de Claude Béglé sur la Corée du Nord. Le conseiller national, qui vise une réélection en octobre, avait publié samedi une série de messages élogieux à l'égard de cette dictature.

>> Lire: Le PDC Vaud se distancie des tweets sur la Corée du Nord de Claude Béglé

>> Les précisions de Rouven Gueissaz dans le 19h30:

Rouven Gueissaz "Claude Béglé apporte aujourd'hui plus de confusion que de clarifications."
19h30 - Publié le 23 juillet 2019
 

ats/vkiss

Publié le 23 juillet 2019 à 17:05 - Modifié le 24 juillet 2019 à 12:56

Comment le coprésident du PDC Vaud est revenu sur sa position

Samedi au 19h30, Gérald Cretegny défendait le conseiller national Claude Béglé avant de se rétracter en début de semaine.
La Liberté du 23 juillet rapporte en effet que le co-président du PDC Vaud « se dit embêté par le montage télévisuel, qui aurait occulté son désaccord. »

Dans un souci de transparence, RTSinfo publie l’intégrale de l’interview réalisée ce week-end avec Gérald Cretegny.
Pour rappel, lundi soir, la section cantonale diffusait un communiqué pour se distancier des tweets postés par Claude Béglé.

>> Voir l'interview intégrale de Gérald Cretegny: