Publié

Le Parlement vaudois approuve largement la limitation du glyphosate

Des bouteilles de l'herbicide Roundup de la firme Monsanto, dont le principe actif est le glyphosate. [Stéphanie Lecocq - Keystone]
Le Parlement vaudois approuve largement la limitation du glyphosate / Le Journal horaire / 33 sec. / le 18 juin 2019
A une large majorité, les députés vaudois ont approuvé mardi le plan cantonal visant la limitation du glyphosate. L'UDC a fustigé ceux qui stigmatisent sans cesse l'agriculture et qui oublient les efforts de la profession pour s'adapter.

Par 105 voix contre 25 et 7 abstentions, le Grand Conseil a dit oui au projet de décret. Le plan du Conseil d'Etat prévoit la mise en place d’un programme de sortie du glyphosate visant la renonciation totale à cet herbicide dès 2022 pour tous les domaines vaudois exploités en agriculture, viticulture et arboriculture.

>> Lire aussi: Le canton de Vaud veut bannir le glyphosate sur ses terrains d'ici 2022

Un plan qui ne rassure pas le parti agrarien qui voit "une porte ouverte" à une future interdiction générale. Selon le chef du groupe UDC Philippe Jobin, nombre de commentaires sont "faux, archifaux" et l'agriculteur utilise l'herbicide glyphosate aussi peu que possible.

Principe de précaution

La Vert'libérale et agricultrice Martine Meldem s'est interrogée: quelle autre profession que l'agriculture se donne autant de mal chaque jour les mains dans la terre, cherchant à s'adapter aux techniques nouvelles ? Les agriculteurs ne travaillent pas assis derrière leur ordinateur en donnant des leçons, a-t-elle lancé. La pression mise sur les agriculteurs est "énorme", a-t-elle corroboré.

Face à ces protestations, la conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro a tenu à rappeler que le plan d'action du gouvernement était limité, progressif, et qu'il se basait sur le principe de précaution.

A l'échelle nationale, l'utilisation du glyphosate est toujours autorisée par l'Office fédéral de l'agriculture.

ats/ani

Publié