Modifié le 13 juin 2019 à 21:26

Le canton de Vaud ouvre la voie à "l'immense" chantier du m2 et du m3

Vaud demande un premier crédit de 154 millions de francs au Grand Conseil pour développer les métros lausannois.
Vaud demande un premier crédit de 154 millions de francs au Grand Conseil pour développer les métros lausannois. 19h30 / 1 min. / le 13 juin 2019
Le canton de Vaud va considérablement renforcer l'offre de mobilité à Lausanne. Il sollicite un premier crédit de 143,5 millions de francs pour le développement du métro m2 et la construction du m3. Cette nouvelle ligne est prévue en 2027.

"Il faut prendre la mesure du projet", a souligné jeudi Nuria Gorrite. Avec, notamment, la ministre des finances lausannoise Florence Germond, la présidente du gouvernement a présenté "l'immense" chantier qui vise à donner un nouvel élan aux métros de la capitale.

Le métro m2 entre Ouchy et les Croisettes, aujourd'hui déjà victime de son succès, se verra enfin doté d'un tunnel à double voie sous la gare. La cadence passera du coup sous la barre des deux minutes.

Le m3 se dessine

Le futur m3, qui reliera la gare à la Blécherette, fluidifiera le tronçon le plus chargé (Flon-gare) avec une cadence aux trois minutes, avant de desservir Beaulieu, les Plaines-du-Loup et le stade de football de La Tuilière.

Les montants avancés pour cette nouvelle étape sont de taille: 228 millions de francs pour le développement du m2, 582 millions pour la construction du m3 et 42 millions du canton pour l'interface de la gare, soit une facture totale de 852 millions de francs. La Confédération devrait participer à hauteur de 161 millions.

Nuria Gorrite a présenté un calendrier idéal. Entre 2025 et 2026 pour la mise en service du nouveau tracé du m2 et en 2027 l'entrée en service du m3. "Notre planning est jouable et il est nécessaire", a lancé la conseillère d'Etat, par rapport à la croissance économique et démographique du canton.

ats/cab

Publié le 13 juin 2019 à 13:31 - Modifié le 13 juin 2019 à 21:26