Modifié le 18 mai 2019 à 20:30

Apprendre pour favoriser l'intégration, un projet vaudois pour les migrants

Le canton de Vaud lance un programme de formation spéciale destiné aux migrants.
Le canton de Vaud lance un programme de formation spéciale destiné aux migrants. 19h30 / 2 min. / le 18 mai 2019
Depuis la dernière rentrée scolaire, le canton de Vaud propose une nouvelle formation aux jeunes migrants:  le PAI, la prolongation d'apprentissage pour l'intégration, à savoir un programme de remise à niveau destiné aux apprentis allophones de première année.

Ce programme pilote a été lancé par la Confédération, mais le canton de Vaud est le premier à l'élargir à tous les jeunes migrants.

Cette année supplémentaire se veut un coup de pouce pour que les migrants réussissent plus facilement leur formation et puissent plus facilement entrer dans le monde du travail.

Un coût de 9 millions

Gulhussein Husseini fait partie des 68 premiers apprentis à bénéficier de cette formation. Arrivé en Suisse il y a 4 ans en provenance d'Afghanistan, il a commencé un apprentissage de menuisier l’été dernier dans la région de Cossonay. Mais malgré ses 23 ans, ses connaissances scolaires étaient insuffisantes et son niveau de français trop faible pour espérer réussir sa première année d’apprentissage.

Désormais, grâce au PAI, il a une année supplémentaire pour se mettre à niveau et augmenter ses chances de réussite. Son employeur a également accepté de prendre un apprenti dont la formation sera plus longue et surtout plus coûteuse en temps.

Le canton de Vaud a investi 9 millions de francs sur quatre ans pour tenter de freiner le taux d’échec des jeunes migrants en première année d’apprentissage.

Jessica Renaud/boi

Publié le 18 mai 2019 à 20:29 - Modifié le 18 mai 2019 à 20:30