Modifié le 20 mars 2019 à 20:36

Le Conseil d'Etat annule le vote de Montreux sur la rénovation du 2m2c

Le Conseil d'Etat vaudois fait invalider la votation concernant la rénovation du Centre des congrès de Montreux.
Le Conseil d'Etat vaudois fait invalider la votation concernant la rénovation du Centre des congrès de Montreux. 19h30 / 1 min. / le 20 mars 2019
La votation du 10 février qui avait vu les Montreusiens refuser la rénovation du Centre de congrès et d'exposition 2m2c a été invalidée mercredi par le Conseil d'Etat vaudois. Des électeurs n'ont pas bénéficié des conditions de vote prévues par la loi.

Le projet de sécurisation, de mise à niveau et de développement du 2m2c a été refusé par seulement 94 voix d’écart. A la suite du scrutin, 97 recours ont été déposés auprès du préfet de la Riviera Pays-d’Enhaut contestant le bon déroulement des opérations.

En effet, 1397 électeurs étrangers pouvant se prononcer sur des objets communaux n’ont pas reçu le matériel de vote et, partant, n’ont pas pu exercer leurs droits politiques.

Recours possible

Le préfet, après analyse, a proposé la recevabilité de 91 recours et considère que la nature ainsi que l’importance des irrégularités constatées ont pu influencer de façon déterminante le scrutin du 10 février 2019. Sur cette base, le Conseil d’Etat a invalidé la votation.

La décision du Conseil d’Etat peut faire l’objet d’un recours.

>> Ecouter l'interview du syndic de Montreux Laurent Wehrli dans Forum:

Laurent Wehrli, conseiller national PLR vaudois et syndic de Montreux.
Gaëtan Bally - Keystone
Forum - Publié le 20 mars 2019

vkiss

Publié le 20 mars 2019 à 14:27 - Modifié le 20 mars 2019 à 20:36

Crainte des hôteliers

A Montreux, les acteurs du tourisme s'étaient dit très inquiets suite au vote du 10 février. Pour la présidente des hôteliers de la Riviera vaudoise Estelle Mayer, la désertion des congrès pourrait leur faire perdre entre 20 et 30 % des nuitées.

D'autant plus que la situation est déjà très difficile: "Aucune réservation n'a été prise au Centre de congrès pour 2020, parce qu'il devait être en travaux", explique-t-elle. "Ca impacte évidemment tout le parc hôtelier, parce que pas de congrès, pas de réservation de chambres..."

Le manque de demande est déjà patent. "Heureusement qu'on a des événements comme la Fête des vignerons, parce que sans congrès, ce serait vraiment la catastrophe."