Modifié le 19 mars 2019 à 20:41

Le Grand Conseil vaudois déclare "l'urgence climatique"

Un manifestant lausannois esquisse un futur inquiétant sur sa pancarte.
Vaud déclare l'urgence climatique Le Journal horaire / 20 sec. / le 19 mars 2019
Les députés vaudois ont adopté mardi un texte qui veut répondre aux mobilisations des jeunes et demande que l'atténuation du changement climatique figure parmi les tâches prioritaires du Grand Conseil.

Intitulée "Urgence climatique!", cette résolution déposée par le vert'libéral Laurent Miéville a été acceptée par le Parlement par 110 oui, 10 non et 13 abstentions. Elle ambitionne de répondre aux manifestations des jeunes et réclame que l'atténuation des changements climatiques figurent parmi les tâches prioritaires du Grand Conseil vaudois. Le texte invite également le Conseil d'Etat à contribuer à informer la population sur le sujet.

Proposition non contraignante

Cette proposition, non contraignante, n'a rencontré que peu d'oppositions. Elle a néanmoins provoqué de nombreuses prises de parole. Plusieurs élus se sont ainsi succédé au micro pour énumérer les engagements de leur formation respective en faveur du climat.

Doutes à l'UDC

C'est du côté de l'UDC que la plupart des doutes et questions ont été formulés, à l'image de Jean-Luc Chollet qui, à titre personnel, n'a pas voulu "participer à cette thérapie de groupe".

En Suisse, d'autres cantons ont adopté des textes de ce type, notamment Fribourg le 6 février dernier et Bâle-Ville le 20 février.

ats/vic

Publié le 19 mars 2019 à 20:19 - Modifié le 19 mars 2019 à 20:41