Modifié le 11 février 2019 à 21:22

Vaud veut améliorer les connexions entre les moyens de transport

Un bus des Transports Publics Lausannois, TL, passe sur le Grand Pont et devant la cathedrale de Lausanne ce jeudi 17 janvier 2008 a Lausanne. L' agglomeration lausannoise souhaite construire d'ici 2020 une ligne de tram reliant Bussigny au centre et au nord de Lausanne.
Le canton de Vaud veut améliorer les connexions entre les moyens de transport Le 12h30 / 1 min. / le 11 février 2019
Le canton de Vaud a présenté lundi une nouvelle stratégie visant à faciliter les échanges entre les différents moyens de transport, dont le train, le bus et la voiture. Un crédit de 20,5 millions de francs a été demandé au Grand Conseil.

Le canton de Vaud veut faciliter la vie des usagers des transports publics en proposant davantage de bus et de parkings ainsi que de meilleures correspondances entre les lignes.

Comme des dizaines de gares seront en chantier d'ici 2025, le canton va en profiter pour améliorer les connexions. Au total, 65 arrêts de bus, 1100 places de parking-relais et 1300 places de stations pour vélo sont prévus.

42 kilomètres par jour

Les Vaudois parcourent en moyenne 42 kilomètres par jour et associent plusieurs modes de transport pour un même trajet. Pour répondre à cette mobilité combinée, le canton de Vaud va soutenir une cinquantaine de communes.

A Vallorbe, le canton prendra en charge 2 des 5 millions prévus pour la rénovation de la gare. Fin 2021, des trains circuleront toutes les demi-heures pour Lausanne et Aigle et 15% de stationnements pour vélo et voiture en plus seront disponibles.

>> Les explications de la conseillère d'Etat Nuria Gorrite dans le 19h30:

Le canton de Vaud investit dans la construction de P+R pour limiter le trafic routier
19h30 - Publié le 11 février 2019

Virginie Langerock/gma

Publié le 11 février 2019 à 12:56 - Modifié le 11 février 2019 à 21:22