Modifié le 12 février 2019 à 08:48

"Pour l'avenir du Montreux Jazz Festival, c'est l'immense incertitude"

Mathieu Jaton, directeur du Montreux Jazz Festival.
L'invité-e d'actualité La Matinale / 5 min. / le 11 février 2019
Le directeur du Montreux Jazz Festival (MJF) Mathieu Jaton assure que la manifestation est "plongée dans l'incertitude" après le vote de dimanche, lors duquel la population a rejeté le projet de rénovation du Centre de congrès.

"Dans l'immédiateté, les éditions 2019 et 2020 du festival seront dans des conditions similaires, pour autant que les discussions avec la Municipalité et l’Etablissement cantonal d’assurance (ECA) se passent sous les meilleurs auspices. Ça, c'est pour la partie temporaire. Après, c'est l'immense incertitude", alerte Mathieu Jaton lundi dans La Matinale de la RTS.

C'est à une toute petite majorité que les votants de Montreux (VD) ont refusé que leur commune investisse 27 millions de francs dans la rénovation du Centre de congrès. En effet, moins de 100 voix sur 6600 ont séparé les deux camps.

>> Lire: Montreux rejette les travaux de mise à niveau du Centre des congrès

"Très déçus"

"Nous nous attendions à une votation serrée, mais nous sommes évidemment très déçus de la finalité du vote et des conséquences qu'il va avoir. Il y a énormément de choses dans ce dossier, donc je peux comprendre que tous les éléments n'ont pas été bien compris. Les opposants se sont lancés dans cette brèche, en parlant beaucoup d'argent et en jouant sur la peur", regrette le directeur du MJF.

Les travaux de rénovation, qui auraient dû débuter après l'édition 2020 du festival, comprenaient notamment une mise aux normes de protection incendie, mais aussi une modernisation architecturale. "C'est dommage, le Centre avait besoin de ces travaux pour être compétitif. Et je ne parle pas uniquement des manifestations culturelles", estime Mathieu Jaton.

Capacité limitée

"Imaginez une seconde que les travaux ne puissent pas se faire et que l'accessibilité au 2m2c et à la salle du Stravinski soit limitée à 300 personnes. Il est bien évident que le festival ne pourra pas avoir lieu dans une telle salle", prévient le boss du MJF.

Selon Mathieu Jaton, toutes les autres manifestations organisées dans le Centre de congrès seront impactées.

Propos recueillis par Romaine Morard/gma

Publié le 11 février 2019 à 08:20 - Modifié le 12 février 2019 à 08:48