Modifié

Les sanctions de grévistes du climat font débat dans les écoles romandes

Gymnase de la Broye: les élèves qui ont séché les cours pour participer à la grève seront lourdement sanctionnés [RTS]
Gymnase de la Broye: les élèves qui ont séché les cours pour participer à la grève seront lourdement sanctionnés / 19h30 / 2 min. / le 29 janvier 2019
Le Gymnase intercantonal de la Broye avait puni les élèves qui se sont absentés pour participer à la grève du climat, le 18 janvier, en leur mettant 1 à un test écrit manqué. La direction a finalement fait machine arrière.

Les établissements scolaires ont plus ou moins toléré l'absence des étudiants qui ont séché les cours pour le climat. Du côté de Payerne, pas de cadeau. Les étudiants du Gymnase intercantonnal de la Broye qui devaient passer un test lors de la grève ont d'abord reçu la note de 1, a révélé mardi "20 Minutes".

Les principaux concernés dénoncent la sanction. "On a toute notre vie pour faire des tests de maths, proteste Zoé, interrogée mardi dans le 19h30. On avait une séance de rattrapage deux semaines plus tard." Les étudiants avaient demandé à la direction l'autorisation de s'absenter. Laquelle avait répondu dans un premier temps: "(…) Il semble que pour faire grève, il faut avoir un travail et priver la communauté de vos services. Vous êtes dans la logique inverse, où vous bénéficiez de services sous forme de cours que l’on vous offre. De ce point de vue, c’est vous-mêmes qui vous pénalisez ! (…)"

Mais l'école a finalement fait machine arrière mercredi: les élèves pourront repasser leur test écrit, la sanction est annulée. La direction a considéré que les élèves avaient agi de toute bonne foi, convaincus que leur établissement ne sanctionnerait pas leur absence, à l'instar des autres collèges vaudois.

Différents partis pris

La cause pour le climat ne fédère pas les directions. Au collège Saint-Michel, à Fribourg, le ton était d'emblée différent. "Je pense que c'est aussi dû à nos enseignants qui ont anticipé des problèmes de ce genre et qui ont essayé d'éviter la confrontation", estime à la RTS Matthias Wider, directeur.

Une nouvelle journée pour le climat est prévue le 2 février. Un samedi cette fois, de quoi éviter les problèmes pour les écoles.

>> Ecouter aussi les avis sur les sanctions selon les établissements dans Forum:

 

Jacques de Coulon, philosophe, ancien recteur du Collège St-Michel à Fribourg. [DR]DR
Grève des collégiens pour le climat: les avis sur les sanctions varient selon les établissements / Forum / 7 min. / le 16 janvier 2019

Alexandre Willemin/ani

Publié Modifié