Modifié le 21 janvier 2019 à 14:26

L'administration publique vaudoise pionnière en matière de télétravail

Jacqueline de Quattro, cheffe du Service du développement territorial vaudois.
L'administration publique vaudoise pionnière en matière de transition numérique Le 12h30 / 1 min. / le 21 janvier 2019
Dans le canton de Vaud, les collaborateurs du Service du développement territorial pourront passer jusqu'à 50% de leur temps de travail où ils le souhaitent. Plus de bureaux attribués, mais différents espaces de travail polyvalents.

La cheffe du Département du territoire et de l’environnement, Jacqueline de Quattro, a présenté ce matin les nouveaux locaux et leur nouvelle manière de fonctionner.

Premier constat: il n'y a presque plus de bureaux attribués, même pour la direction du Service. Les employés qui viennent travailler s'installent là où il y a des places libres.

Seuls les préposés au secrétariat, par exemple, gardent des postes fixes.

Egalité hommes-femmes

La motivation principale de cet accès facilité au télétravail, c'est, en fait, l'égalité hommes-femmes. Jacqueline De Quattro, cheffe du Département du territoire et de l'environnement, précise: "Nous voulons à la fois favoriser la carrière professionnelle des femmes, pour éviter qu'elles ne doivent arrêter ou réduire leur temps de travail, mais aussi permettre aux hommes, qui sont de plus en plus nombreux à le souhaiter, d'assurer une présence à la maison, par exemple en assumant le départ et le retour des enfants de l'école".

Mais il y a aussi un objectif écologique: celui d'éviter les pics de trafic aux heures de pointe.

Le coup d'envoi de ce projet pilote a été donné fin décembre, lorsque le Service a pris possession de ses nouveaux locaux avec, à la clef, 15% de surface économisée.

Un bilan sera tiré fin 2019. S'il est concluant, ce projet pourrait faire boule de neige dans d'autres secteurs de l'administration cantonale vaudoise.

Martine Clerc/pym

Publié le 21 janvier 2019 à 13:00 - Modifié le 21 janvier 2019 à 14:26