Publié le 22 août 2018 à 14:30

Les travaux sur la ligne à très haute tension en Valais démarrent fin août

Une ligne à haute tension en Valais. Le projet de ligne à très haute  tension entre Chamoson et Chippis suscite, lui, beaucoup d'oppositions.
Une ligne à haute tension photographiée en Valais. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
La construction de la ligne à très haute tension entre Chamoson et Chippis (VS) démarrera fin août. Les premiers pylônes sont prévus début 2019. Impossible d'en déplacer certains avant la mise en service, avertit Swissgrid.

Les travaux préparatoires de la ligne aérienne à très haute tension prévue entre Chamoson et Chippis sont quasiment terminés sur les deux premiers tronçons.

"Dès la fin août, les premières fondations seront construites et les premiers pylônes s'érigeront début 2019", a indiqué mercredi Swissgrid.

Des mesures spéciales pour certains pylônes

En juin dernier, un rapport du géologue cantonal indiquait que certains pylônes se trouvent dans des zones de danger naturel. Swissgrid assure qu'elle "maîtrise parfaitement l'implantation et la maintenance de pylônes en zones d'instabilité".

"Des mesures spéciales de construction et de surveillance seront appliquées", souligne la société. Les experts installeront par exemple des inclinomètres capables de mesurer des mouvements de terrain jusqu'à 25 mètres de profondeur, ou encore des filets métalliques pour protéger certains pylônes des chutes de pierres.

La mise en service de la ligne aérienne est prévue en 2021.

ats/tmun

Publié le 22 août 2018 à 14:30

Déplacer quatre pylônes proches d'une école?

Le gouvernement valaisan a débloqué 250'000 francs pour analyser la possibilité de déplacer quatre pylônes dans la région de Grône, où leur présence à proximité d'une école inquiète des parents d'élèves notamment.

Swissgrid précise mercredi qu'un éventuel futur déplacement de ces pylônes "ne pourra avoir lieu qu'après la mise en service de la ligne autorisée par le Tribunal fédéral". Le TF a débouté en septembre 2017 les opposants de la ligne aérienne THT, et ainsi ouvert la voie à sa construction, en projet depuis plus de quinze ans.