Modifié le 21 août 2018 à 20:44

Campagne en Valais pour lutter contre l'illettrisme chez les adultes

Près de 800 000 adultes ont du mal à lire ou écrire. Le Valais est l'un des dix cantons qui va offrir des cours à ces personnes.
Près de 800 000 adultes ont du mal à lire ou écrire. Le Valais est l'un des dix cantons qui va offrir des cours à ces personnes. 19h30 / 2 min. / le 21 août 2018
Le Valais va lancer une campagne de sensibilisation et d’information pour pallier les lacunes des compétences de base des adultes, afin d’améliorer l'égalité des chances et l’insertion professionnelle.

Le canton va engager un peu plus de 600'000 francs sur quatre ans dans ce programme, qui sera co-financé par la Confédération.

L'objectif est de sensibiliser la population à cette problématique. Le phénomène est discret mais le Valais dénombre environ 30'000 personnes qui sont en difficulté dès qu'il s'agit de lire, d'écrire ou de calculer, selon un communiqué du Conseil d'Etat valaisan.

Pas de honte à avoir

La campagne veut aussi inciter les adultes confrontés à des lacunes à suivre des cours. Le canton a mandaté des associations pour proposer un programme de cours. Parallèlement, il prépare un projet de loi sur la formation continue dans lequel les compétences de base des adultes occuperont une place prioritaire.

Le but de la démarche est aussi de faire passer le message que les lacunes dans les compétences de base ne sont pas dramatiques et qu'il n'y a aucune honte à suivre des cours, selon Claude Pottier, chef du service cantonal de la formation professionnelle.

ats/puga

Publié le 21 août 2018 à 12:42 - Modifié le 21 août 2018 à 20:44

Campagne nationale

Le canton n'est pas le seul à s'engager dans cette voie. Une dizaine d'autres cantons sont associés à une campagne nationale pour combler les lacunes dans les compétences de base des adultes. La loi fédérale sur la formation continue a ouvert la voie, a expliqué mardi le conseiller d'Etat valaisan Christophe Darbellay.