Modifié le 07 mai 2018 à 21:12

Sion 2026, entre "opportunité extraordinaire" et "poudre aux yeux"

Un mois avant le vote en Valais sur l'organisation des Jeux olympiques à Sion en 2026, l’émission Forum a organisé lundi un grand débat entre Christophe Darbellay, Nicolas Bideau, Cyrille Fauchère et Adèle Thorens.

Durant ce débat, le conseiller d'Etat PDC Christophe Darbellay et le directeur de Présence Suisse Nicolas Bideau ont défendu l'organisation des Jeux olympiques d'hiver dans la capitale valaisanne.

Ils se sont opposés au conseiller communal sédunois Cyrille Fauchère (UDC) et à la Verte vaudoise Adèle Thorens.

>> Revoir le débat:

Le Valais et Swiss Olympic signeront avec Sion

Auparavant, les autorités valaisannes avaient annoncé que la ville de Sion, le canton du Valais et Swiss Olympic s'étaient mis d'accord pour garantir les aspects qui relèvent de leur compétence. Mais l'organisation en tant que telle des JO sera déléguée à une association ou à une société anonyme qui répondra uniquement sur sa fortune à un éventuel déficit, a déclaré le conseiller d'Etat valaisan Frédéric Favre.

L'aspect d'un éventuel déficit fait aussi l'objet d'une couverture d'assurance pour un montant de 300 millions de francs, a précisé Frédéric Favre. Des négociations sont en cours. La prime devrait être inférieure à 10 millions de francs.

Ces différents éléments constituent une offre faite au CIO. Sur le principe, le CIO a confirmé la possibilité pour d'autres autorités locales d'être signataires du contrat, a ajouté Jürg Stahl, président de Swiss Olympic. Il y voit un changement de philosophie du CIO et s'en réjouit.

Des économies pour un budget de 1,7 milliard

Le budget opérationnel de l'organisation des jeux prévoit des dépenses de l'ordre de 1,7 milliard de francs. Les réserves totalisent 215 millions de francs provenant de la Confédération. Une assurance de déficit pour 300 millions de francs est prévue.

Des économies de l'ordre de 200 à 300 millions de francs sont encore attendues avec les mesures de l'agenda 2020 du CIO. Le comité devra dire s'il juge suffisantes les réserves prévues dans ce budget, a dit Frédéric Favre.

Le canton du Valais veut injecter un maximum de 100 millions de francs dans cette candidature. Ce crédit sera soumis en votation populaire le 10 juin prochain. Les avis, selon un récent sondage, sont très partagés.

>> Sion 2006 et Sion 2026, deux candidatures très différentes:

En juin 2006 le rêve de Sion 2006 prenait fin brutalement. 20 ans plus tard Sion 2026 tente de raviver la flamme olympique
19h30 - Publié le 07 mai 2018

>> Relire: La candidature de Sion aux JO 2026 divise les Valaisans, selon un sondage

fme avec ats

Publié le 07 mai 2018 à 16:59 - Modifié le 07 mai 2018 à 21:12