Modifié

La ligne ferroviaire chablaisienne AOMC à l'orée d'une mue importante

La gare AOMC de Monthey sera déplacée à proximité de la gare CFF. [Roehrensee - CC-BY-SA]
Le chemin de fer AOMC entame une mue importante dans le Chablais / La Matinale / 1 min. / le 20 avril 2018
Le chemin de fer Aigle-Ollon-Monthey-Champéry (AOMC) entame une mue importante dans le Chablais. Le dossier dit "de sécurisation" de cette ligne ferroviaire est soumis dès vendredi à une enquête publique pour 30 jours.

Un trajet entre Monthey (VS) et Aigle (VD) en 13 minutes au lieu de 20, une cadence de trains accélérée, un tracé plus sûr: le projet déposé en mars dernier auprès de l’Office fédéral des transports doit renforcer la connexion entre les deux pôles tout en améliorant sa sécurité.

Pour l’essentiel, l’opération projetée consiste à remplacer le tracé AOMC actuel entre Collombey et Monthey, partiellement en site banal sur la route, par un nouveau en site propre longeant les voies CFF. La gare actuelle de Monthey-Ville sera abandonnée au profit d’une nouvelle gare unique AOMC-CFF.

Chantier dès 2020

Coût total de l’opération: 150 millions de francs, dont 85% à charge de la Confédération. Si tout se passe bien, les travaux pourraient démarrer début 2020 pour une mise en service prévue en décembre 2023.

Jacques Melly, président du gouvernement valaisan, salue "un projet majeur pour la mobilité chablaisienne". Pour lui, il s'agissait d'une évidence d’adapter ce chemin de fer régional aux exigences du trafic du XXIe siècle. Une opinion partagée par Markus Giger, chef de section à l’Office fédéral des transports, pour qui l’urbanisation croissante de la région rend nécessaire une meilleure connexion entre les deux pôles de l’agglomération que sont Monthey et Aigle. Et donc un ajustement des transports publics.

Yves Terrani/kkub

Publié Modifié