Modifié le 03 janvier 2018 à 17:15

Une dizaine de prêtres pédophiles identifiés par le diocèse de Sion

Jean-Marie Lovey, évêque du Diocèse de Sion, ici en 2015.
Jean-Marie Lovey, évêque du Diocèse de Sion, ici face aux représentants de la presse en 2015. [Sedrik Nemeth - Keystone]
Parmi la dizaine de prêtres pédophiles reconnus par le diocèse de Sion, trois sont toujours en vie. C'est le bilan établi un an après l'appel lancé par la Conférence des évêques suisses (CES), a annoncé mercredi Rhône FM.

Les cas sont tous prescrits. Ils ont eu lieu entre les années 1950 pour les plus anciens et 1992 pour le plus récent. Les faits ont été commis par une dizaine de prêtres, identifiés grâce aux témoignages d'une dizaine de victimes qui se sont annoncées auprès du diocèse de Sion, indique la radio valaisanne.

Selon Gérard Falcioni, qui fait partie de ces victimes, ces chiffres sont bien loin de la réalité. Il a affirmé à Rhône FM avoir rencontré une cinquantaine de victimes. Les anciens évêques de Sion étaient au courant de certains agissements mais ne sont pas intervenus, estime-t-il.

Jean-Marie Lovey, l'évêque actuel du diocèse de Sion, se dit lui convaincu que ses prédécesseurs ne lui ont rien caché. Dans les archives secrètes du diocèse, il n'y a aucun cas de prêtres pédophiles, a-t-il assuré tout en demandant pardon et en réitérant son appel aux victimes.

ats/ther

Publié le 03 janvier 2018 à 16:41 - Modifié le 03 janvier 2018 à 17:15

Plus de 200 cas dénoncés en Suisse

En Suisse, 218 cas d'abus ont été annoncés entre 2010 et 2016, indique la dernière statistique des dénonciations de la CES, présentée début décembre 2016 à Valère.

Lors du déroulement des faits, la plupart des victimes étaient des enfants (fille ou garçon) jusqu'à 12 ans ou des garçons entre 12 et 16 ans.

La statistique des cas annoncés est établie chaque année depuis 2010 par une commission d'experts mise en place par la CES.