Modifié

Lonza paiera 93% de l'assainissement des sols pollués au mercure en Valais

Mesures de pollution sur un terrain à Viège en 2016 (image d'illustration). [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Lonza paiera 93% de l'assainissement des sols pollués au mercure en Valais / La Matinale / 1 min. / le 11 décembre 2017
Le groupe chimique Lonza assumera la quasi-totalité du coût d’assainissement des sols pollués au mercure dans le Haut-Valais, estimé à 51 millions de francs. Un accord a été trouvé avec le canton et les communes concernées.

"Il s'agit de surmonter le passé industriel", a dit lundi à Viège le président du conseil d'administration du groupe pour justifier cet important effort financier. Rolf Soiron a reconnu la responsabilité de Lonza: pour lui, il n'est pas question de chercher à savoir s'il y a d'autres coupables et de se lancer dans des procédures judiciaires interminables.

Le solde du financement de l'assainissement sera pris en charge à hauteur de 2 millions de francs maximum par le canton du Valais. Les communes de Viège, Rarogne, Niedergesteln et Baltschieder assumeront le solde.

Montant pas encore totalement définitif

Lonza contribuera aussi à hauteur de 3,5 millions de francs aux frais d'assainissement réalisés le long du tracé de l'autoroute A9. Il s'agit de coûts estimatifs, car des incertitudes spécifiques à ce dossier existent et pourraient alourdir la facture. Si tel devait être le cas, le groupe prendrait les montants concernés à sa charge.

La convention réunissant toutes les parties a été signée la semaine dernière. Pour Jacques Melly, conseiller d'Etat valaisan chargé de la Mobilité, du Territoire et de l'Environnement, il s'agit là d'un excellent accord.

>> Ecouter l'interview de Jacques Melly dans Forum:

Le conseiller d'Etat valaisan Jacques Melly. [Dominic Steinmann - Keystone]Dominic Steinmann - Keystone
Lonza paiera 93% de l'assainissement des sols pollués au mercure en Valais, interview de Jacques Melly / Forum / 6 min. / le 11 décembre 2017

Une centaine de parcelles en zone d'habitation ont été contaminées à des degrés divers par les déversements de mercure des usines Lonza entre les années 1930 et 1970. Les travaux d'assainissement ont débuté à fin novembre.

Les défenseurs des propriétaires de terrains satisfaits

Le co-président du Groupement mercure s'est dit satisfait de cet accord: "C'est une bonne situation pour les propriétaires", a-t-il indiqué sur les ondes de la RTS.

Selon l'ancien conseiller d'Etat valaisan, il reste toutefois des questions ouvertes, notamment sur l'assainissement du canal qui borde l'usine de Viège: "Une solution doit encore être trouvée. Il y a également une grande décharge entre Viège et Brigue où il y a des dizaines de tonnes de mercure... Il reste encore beaucoup de travail pour le Service de l'environnement et la Lonza".

>> L'interview de Thomas Burgener:

Thomas Burgener. [Keystone]Keystone
Thomas Burgener, ancien Conseiller national et co-Président du groupement Mercure / La Matinale / 6 min. / le 12 décembre 2017

>> Lire: Début de l'assainissement des terrains contaminés au mercure en Valais

Yves Terrani/oang

Publié Modifié

Le rapport historique de 2011 réclamé par la RTS enfin publié

En marge de la présentation de l'accord financier pour la dépollution des sols, présenté lundi, l'Etat du Valais a publié l'investigation historique menée en 2011.

Le Tribunal cantonal avait annulé la décision du gouvernement de refuser la transmission de ce rapport à la Radio Télévision Suisse (RTS), qui l'avait réclamé en 2014 pour la réalisation d'une émission de Temps présent.

La médiation réalisée ensuite par le préposé valaisan à la protection des données Sébastien Fanti n'avait pas abouti, provoquant le recours de ce dernier.

Le rapport a été mis en ligne sur le site de l'Etat du Valais, uniquement en allemand. "Il ne sera pas traduit" a précisé Jacques Melly dans l'émission Forum.

Le rapport historique de 2011 (en allemand)