Modifié le 14 septembre 2017

Feu vert à la ligne à très haute tension de Chamoson-Chippis en Valais

Le Tribunal fédéral estime qu'une ligne aérienne est acceptable.
Feu vert à la ligne à très haute tension de Chamoson-Chippis en Valais La Matinale / 1 min. / le 14 septembre 2017
Le Tribunal fédéral a rejeté un recours d'une fondation et de quinze particuliers contre la ligne à très haute tension (THT) entre Chamoson (VS) et Chippis (VS). La ligne pourra donc être construite.

Après 15 ans de planification, cette ligne de 28 kilomètres, qui doit remplacer une série de lignes à haute tension existantes, pourra être construite.

Les opposants à cette réalisation demandent son enfouissement mais la Haute Cour a estimé qu'une ligne aérienne était acceptable. Le Tribunal fédéral donne ainsi raison à Swissgrid et à l'Office fédéral de l'énergie.

Opposants déçus

Le TF ne voit pas d'obstacles en matière de bruit et de rayonnement. Le maître d'oeuvre Swissgrid installera trois câbles, donc l'impact sur le paysage sera moindre qu'avec les quatre câbles également envisagés.

Du côté des opposants, c'est la déception mais ils ne baissent pas les bras pour autant, selon le quotidien valaisan le Nouvelliste.

"Le dossier n'est toujours pas terminé", déclare Mathias Reynard, "parce qu'il y a une opposition très très forte de la population concernée, du Grand Conseil, des communes, du Conseil d'Etat", poursuit le président de l'association suisse "Haute tension sous terre".

ats/ctr

Publié le 13 septembre 2017 - Modifié le 14 septembre 2017