Modifié le 04 avril 2017 à 18:11

L'UDC Valais retire son second recours contre l'élection au Conseil d'Etat

Le coprésident de l'UDC Valais romand Jérôme Desmeules.
Le coprésident de l'UDC Valais Romand Jérôme Desmeules. [Olivier Maire - KEYSTONE]
Après un préavis négatif de la commission de justice du Grand Conseil valaisan sur le deuxième recours contre les résultats des élections au Conseil d'Etat, l'UDC a retiré mardi son intervention.

La commission de justice est d'avis que les 119 irrégularités constatées à ce jour ne peuvent guère influencer le résultat des élections, a-t-elle annoncé mardi.

La commission a pu consulter les plaintes déposées auprès du Ministère public par les communes de Brigue-Glis, de Naters et de Viège et par l'UDC du Valais romand. Elle n'a pas découvert d'éléments nouveaux en ce qui concerne l'état de fait.

Le Tribunal fédéral pourrait être saisi

Le député Jérôme Desmeules et le député-suppléant Ilan Garcia, tous deux membres de l'UDC, ont dès lors décidé de retirer leur recours, a annoncé l'UDC valaisanne. Le Grand Conseil n'aura ainsi pas à se réunir pour une séance plénière extraordinaire.

L'UDC du Valais romand se réserve elle le droit de saisir de son côté le Tribunal fédéral à la suite du rejet, le 27 mars par le Grand Conseil, de son premier recours.

kg avec ats

Publié le 04 avril 2017 à 17:58 - Modifié le 04 avril 2017 à 18:11

Des irrégularités dans trois villes haut-valaisannes

Le deuxième tour de l'élection du Conseil d'Etat valaisan le 19 mars a été synonyme de revers pour l'UDC. Son élu Oskar Freysinger a été éjecté du gouvernement après une législature.

Des irrégularités avaient été dénoncées dans les trois villes haut-valaisannes. Des citoyens se sont plaints de n'avoir pas reçu leur matériel de vote alors que les registres indiquaient qu'ils avaient déjà voté.

Il aurait toutefois fallu beaucoup plus d'enveloppes que les 119 cas notés pour faire basculer le vote, car il y avait presque 2200 voix d'écart entre le PLR Frédéric Favre et l'UDC Oskar Freysinger, placés respectivement 5e et 6e au deuxième tour de l'élection.