Modifié le 28 février 2017 à 15:07

Effet suspensif accordé aux opposants à la ligne à très haute tension en Valais

Photomontage de la futur ligne à très haute tension entre Chamoson et Chippis (VS).
Photomontage de la futur ligne à très haute tension entre Chamoson et Chippis (VS). [swissgrid]
Le projet de ligne à très haute tension entre Chamoson et Chippis (VS) reste provisoirement gelé. Le Tribunal fédéral (TF) a accepté la demande d'effet suspensif des opposants au projet.

Déboutés en décembre dernier par le Tribunal administratif fédéral, les adversaires de ce projet, parmi lesquels figurent une quinzaine de particuliers ainsi que l'Ermitage de Longeborgne, ont saisi le TF. Dans l'attente du verdict qu'il rendra sur le fond, ce dernier juge que l'urgence du projet, invoquée par l'Office fédéral de l'énergie et Swissgrid, n'est pas prépondérante pour s'opposer à l'octroi de l'effet suspensif.

Les opposants estiment que la procédure d'approbation des plans, qui date de 1992, est prescrite. Selon eux, le dossier doit être repris depuis le début. Il nécessite une réétude complète.

Demande d'enfouissement de la ligne

Dans la décision qu'il avait rendue le 14 décembre dernier, le TAF avait rejeté les recours des opposants contre la décision d'approbation des plans par l'Office fédéral de l'énergie. Ce même tribunal avait déjà, en août 2012, donné son feu vert à la nouvelle ligne, à son tracé aérien, à sa variante câblée ainsi qu'à la situation et à la forme générale des pylônes.

Les opposants réclament l'enfouissement de la ligne qu'ils estiment possible d'un point de vue technique. Trois communes concernées partagent cet avis.

>> Sujet traité dans le 12h45 sur RTS Un le 28 février.

ats/ebz

Publié le 28 février 2017 à 12:14 - Modifié le 28 février 2017 à 15:07