Publié le 09 septembre 2016 à 18:52

Les citoyens décideront dans les urnes de l'application de la LAT en Valais

Une maison en construction à Saillon (VS). (Image d'illustration)
Une maison en construction à Saillon (VS). (Image d'illustration) [Laurent Gilliéron - Keystone]
Après plus de quatre heures de débats, le Grand Conseil valaisan a accepté à une large majorité la loi d'application de la loi fédérale sur l'aménagement du territoire (LAT), qui sera soumise au référendum obligatoire.

Les députés valaisans avaient du pain sur la planche avec le traitement de près de soixante amendements. Les propositions n'ont pas eu d'impact fondamental sur le texte de base et la mouture finale a été approuvée par 93 voix contre 14 et une abstention.

L'UDC du Valais romand a rejeté le texte, auquel elle s'oppose contre vents et marées depuis le début. Son attitude "jusqu'au boutiste" a d'ailleurs été plus d'une fois fustigée par des députés de tous bords.

Le référendum, "un aveu de faiblesse"

Le plénum a choisi de soumettre le texte au scrutin populaire obligatoire. Un "aveu de faiblesse", selon David Théoduloz (PDC) président de la commission de deuxième lecture, qui se demande comment le débat pourra se passer sereinement au sein de la population alors qu'il ne l'a pas été au sein du parlement.

ats/kkub

Publié le 09 septembre 2016 à 18:52