Modifié le 06 septembre 2016 à 16:39

Le Grand Conseil valaisan prêt à entrer en matière sur l'application de la LAT

Une maison en construction à Leytron.
Une maison en construction à Leytron. [Laurent Gillieron - key]
Le Valais se prépare à appliquer la loi fédérale sur l'aménagement du territoire (LAT) qu'il avait massivement rejetée en 2013. Le Grand Conseil a accepté l'entrée en matière sur le texte cantonal mardi.

Tous les groupes politiques sauf l'UDC ont accepté mardi l'entrée en matière sur la loi cantonale d'application de la LAT (LcAT), par 111 voix contre 14.

Le groupe UDC, qui s'oppose au projet de loi depuis le début, n'a pas suivi la commission de deuxième lecture et n'a pas soutenu le projet gouvernemental. Il a proposé le renvoi du texte au Conseil d'Etat, en vain.

Référendum obligatoire

Lors de la lecture de détail qui aura lieu vendredi, les députés examineront quelque 60 amendements. Parmi les points qui devraient faire débat figure le taux de prélèvement de la plus-value en cas de nouvelles mises en zone à bâtir. Abaissé à 20% à l'issue de la première lecture, la commission de deuxième lecture propose de le relever à 40%.

La majorité des élus est favorable à soumettre le texte à référendum obligatoire, le peuple aurait ainsi le dernier mot. Quant au "périmètre d'urbanisation" (PU), qui avait reçu l'assentiment du plénum en première lecture, il n'a pas été remis en cause.

ats/ptur

Publié le 06 septembre 2016 à 16:32 - Modifié le 06 septembre 2016 à 16:39