Modifié le 01 septembre 2016 à 07:51

Poursuite des investigations sur la démission du chef de l'Enseignement valaisan

L'ancien chef du Service de l'enseignement valaisan Jean-Marie Cleusix a été nommé comme professeur au sein du collège de St-Maurice.
Poursuite des investigations sur la démission du chef de l'Enseignement valaisan Forum / 2 min. / le 31 août 2016
La commission de gestion (Cogest) du Grand Conseil valaisan a décidé mercredi de poursuivre ses investigations sur la démission de Jean-Marie Cleusix de la tête du Service cantonal de l'enseignement.

Le président de la Cogest, Urs Kuonen, a indiqué à la RTS que la décision avait été prise après que la commission a auditionné le conseiller d'Etat en charge du Département cantonal de la formation et de la sécurité, Oskar Freysinger. Des auditions seront conduites notamment auprès du Service des ressources humaines et du groupe de travail nommé par le Conseil d’Etat, précise le communiqué de la Cogest.

Un dossier qui ne cesse de s'étoffer

C'est précisément ce groupe, institué en juillet dernier, qui devait rendre les conclusions de son enquête mercredi mais qui ne l’a pas fait. Le chancelier d’Etat Philipp Spoerri, qui le dirige, a confié à la RTS que cette enquête n’était pas terminée et qu’il lui était impossible de fixer une date quant à l’achèvement des travaux. Il précise, sans plus de détails, que le dossier s’étoffe chaque jour un peu plus.

Jean-Marie Cleusix avait démissionné de son poste de chef du Service de l'enseignement fin juillet, officiellement pour raisons de santé.

>> L'interview de Marylène Volpi Fournier, présidente de la Fédération des magistrats, des enseignants et du personnel de l'Etat du Valais:

Marylène Volpi Fournier.
Roger Hofer - Keystone
Le Journal du matin - Publié le 01 septembre 2016

Flore Dussey/Yves Terrani/gax

Publié le 31 août 2016 à 17:46 - Modifié le 01 septembre 2016 à 07:51

Jean-Marie Cleusix attendu jeudi à Saint-Maurice

En arrêt maladie jusqu’à mercredi, celui qui a été nommé en tant que professeur de philosophie, d’histoire et d’informatique du Collège de l’Abbaye de Saint-Maurice est attendu jeudi dans ses nouvelles fonctions.

S'il est au rendez-vous, l'accueil risque d'être peu chaleureux puisque la majorité des enseignants du collège agaunois ne cautionnent pas son arrivée au sein de leur effectif.

De leur côté, 400 étudiants ont signé une pétition adressée au Département de la formation pour faire part à ce dernier de leurs objections.