Modifié le 07 mars 2016 à 15:28

Vers un débat électrique autour d'une ligne à très haute tension en Valais

VS: un projet de ligne à haute tension à proximité du centre scolaire de Grône inquiète
VS: un projet de ligne à haute tension à proximité du centre scolaire de Grône inquiète 12h45 / 1 min. / le 07 mars 2016
Les partisans d'un enfouissement de la ligne à très haute tension entre Chamoson et Chippis (VS) se sont rassemblés lundi matin devant les portes du parlement cantonal pour accueillir les députés.

L'action, qui a réuni une centaine de personnes, veut sensibiliser les parlementaires. La session, qui débute lundi, traitera jeudi et vendredi deux postulats en relation avec cette ligne électrique.

Les deux postulats demandent au gouvernement cantonal d'intervenir auprès des autorités fédérales pour obtenir une modification de l'ordonnance fédérale sur la protection contre les rayonnements et pour intégrer à la planification du réseau électrique suisse une ligne enterrée entre Ulrichen et Chamoson.

Une décennie d'opposition

La construction de la ligne THT aérienne entre Chamoson et Ulrichen suscite des oppositions depuis une dizaine d'années.

Le bras de fer a partiellement tourné en faveur de Swissgrid, porteur du projet. En 2013, le Tribunal fédéral a confirmé qu'un enfouissement partiel ou total n'était pas opportun. Et en janvier 2015, l'Office fédéral de l'énergie a approuvé les plans de construction de la ligne aérienne.

ats/pym

Publié le 07 mars 2016 à 10:59 - Modifié le 07 mars 2016 à 15:28

Pression maintenue

Les opposants ont obtenu du Tribunal administratif fédéral un effet suspensif suite à leur action contre l'approbation des plans de détail.

Depuis, la commune de Grône s'est aussi opposée à cette ligne aérienne qui devrait passer au-dessus d'une école. La municipalité s'inquiète pour la santé des enfants et demande l'enfouissement de la ligne.