Modifié

Le vignoble valaisan menacé par un insecte vecteur de maladie

La cicadelle scaphoideus titanus a mis 17 ans pour atteindre le Valais depuis Genève. [Yerpo - Creative Commons]
La cicadelle scaphoideus titanus a mis 17 ans pour atteindre le Valais depuis Genève. [Yerpo - Creative Commons]
La cicadelle, qui transmet une maladie très virulente pour la vigne, a été signalée en Valais, indique Agroscope lundi. Cet insecte est présent depuis de longues années au Tessin et sur l'Arc lémanique.

L'insecte responsable de la propagation de la flavescence dorée a été capturé en Valais. Sa présence ne signifie pas que la maladie est présente, mais qu'elle se propagerait rapidement en cas d'infection.

L'insecte en question, la cicadelle scaphoideus titanus, a été capturé dans les vignobles de Fully (VS), de Sion et de Sierre (VS), lors de la campagne de surveillance 2013. C'est la première fois que l'insecte est observé en Valais, indique lundi la station de recherche Agroscope.

Insecte en expansion

Déjà présente dans le vignoble de l'Arc lémanique, la cicadelle a mis 17 ans pour atteindre le Valais. La présence d'individus dans le vignoble valaisan confirme la lente expansion de l'insecte en Suisse romande.

La cicadelle n'occasionne aucun dégât, elle ne fait que transmettre la maladie, précise Stéphane Emery, collaborateur scientifique à l'office valaisan de la viticulture. Mais sa présence oblige à une certaine vigilance.

ats/dk

Publié Modifié

Une maladie irréversible

La flavescence dorée a touché une partie du vignoble tessinois. Sur les ceps touchés, le raisin ne mûrit pas et en quelques années le cep meurt.

La maladie est irréversible et il n'existe aucun traitement pour la contrer. L'arrachage est obligatoire en cas de contamination.