Modifié le 04 février 2014

La pollution au mercure en Valais serait plus grave qu'annoncé

Affaire de pollution au mercure en Valais: les quantités rejetées seraient plus importantes que les estimations publiques
Les quantités rejetées seraient plus importantes que les estimations publiques 19h30 / 2 min. / le 29 janvier 2014
Entre 1930 et 1970, Lonza aurait déversé dans le Grossgrundkanal à Viège (VS) bien plus de mercure que ne l'a estimé récemment le canton du Valais, affirme une association de médecins mercredi.

Selon un document interne à l'entreprise Lonza, cité par l'association des Médecins en faveur de l'environnement (MfE) mercredi, les quantités déversées par l'entreprise dans le Grossgrundkanal à Viège (VS) seraient 7 à 9 fois supérieures aux estimations du canton.

Au total, 200 à 250 tonnes de mercure auraient été rejetées entre 1930 et le milieu des années 1970, d'après une estimation d'un ancien collaborateur de Lonza.

Les quantités actuelles seraient aussi sous-évaluées

Jusqu'ici, le Service de protection de l’environnement (SPE) valaisan avait avancé le chiffre de 28 tonnes. Ce même collaborateur, cité dans le communiqué des MfE, doute par ailleurs qu'il n'y ait plus que 4,5 tonnes de mercure actuellement dans le canal et les sols environnants.

"Je pense qu’on y trouve en réalité des quantités nettement supérieures", explique-t-il.

Lonza a rejeté ces accusations et répété sa position. Quant au Service de protection de l'environnement, il a fait savoir dans le 19h30 de la RTS, par la voix de son dirigeant Cédric Arnold (voir ci-dessous), qu'il va analyser ces documents et qu'il a demandé à Lonza de faire de même. En attendant, il en reste aux chiffres précédemment donnés.

Affaire de pollution au mercure en Valais: les explications de Cédric Arnold, chef du service de la protection de l'environnement (VS)
19h30 - Publié le 29 janvier 2014

ptur

Publié le 29 janvier 2014 - Modifié le 04 février 2014