Publié

Le canton du Valais et Lonza font front commun contre la pollution au mercure

Le groupe chimique bâlois Lonza à Viège, en Valais. [Olivier Maire - Keystone]
Le groupe chimique bâlois Lonza à Viège, en Valais. [Olivier Maire - Keystone]
Le canton du Valais va collaborer avec Lonza afin de s'attaquer à la pollution au mercure entre Viège et Niedergesteln, annoncent jeudi les autorités valaisannes et l'entreprise chimique.

Dans un communiqué commun, les autorités valaisannes et l'entreprise chimique Lonza annoncent qu'elles vont s'attaquer de concert à la pollution au mercure entre Viège et Niedergesteln. Lonza préfinancera également l'assainissement des parcelles les plus polluées dans la zone d'habitation de Turtig.

La question de la responsabilité des acteurs impliqués est actuellement étudiée par le Département des transports, de l'équipement et de l'environnement.

Lonza a bien déversé du mercure entre 1930 et 1976 dans un canal d'évacuation traversant la zone habitée de Turtig. Mais tout aurait été fait conformément aux dispositions en vigueur à l'époque.

Analyses

Les analyses effectuées jusqu'à présent dans la zone d'habitation de Turtig ont permis d'identifier dix parcelles dépassant le seuil d'assainissement de 5mg/kg sur les 36 parcelles examinées. Une deuxième étape d'investigation est en cours sur 43 parcelles supplémentaires.

En attendant, le canton a émis une interdiction de planter ou consommer des fruits et légumes sur les parcelles incriminées. Elles ne peuvent pas être utilisées comme place de jeux pour les enfants.

ats/pym

Publié

Bénéfice net en chute libre du groupe Lonza

Lonza a affiché des résultats en fort repli l'an dernier. Le groupe bâlois de spécialités chimiques, en pleine transformation, a engrangé un bénéfice net de 87 millions de francs, soit une chute de 44,2% par rapport à l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires s'est lui replié de 4,2% pour s'établir à 3,58 milliards de francs, a indiqué jeudi Lonza. Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) s'est contracté de 19,9% à 253 millions. La performance s'avère inférieure aux attentes des analystes.