Modifié le 07 octobre 2013 à 21:08

Un proche de Poutine reprend le méga projet immobilier d'Aminona (VS)

Projet hôtelier à Aminona: portrait du nouvel investisseur, révélé par le Nouvelliste
Le projet hôtelier à Aminona (VS) rebondit aux mains d'un nouvel investisseur russe 19h30 / 1 min. / le 07 octobre 2013
Le projet de "Village Royal" d'Aminona est passé au printemps dernier en mains d'un proche du président russe, le multimillionnaire et ancien banquier Vladimir Kogan, a appris la RTS.

Après des années d’incertitude et de péripéties judiciaires, le "Village Royal" d'Aminona est sur le point de se concrétiser. En mai, le nom d'Evgeny Kogan est apparu dans le registre du commerce du Valais, en qualité de nouvel administrateur d’Aminona Luxury Resort and Village (ALRV), comme le relevait Le Nouvelliste. Cette société pilote le projet hôtelier de 1100 lits estimé à 650 millions de francs.

Un businessman de 25 ans

Mais personne n'était en mesure d’évaluer la surface financière de ce jeune businessman de 25 ans, titulaire d’un permis B, qui agit de concert avec son père, Vladimir Kogan.

Selon le magazine Forbes, ce proche de Vladimir Poutine (lire encadré) pèse aujourd’hui 950 millions de dollars. Selon nos informations, la famille Kogan apprécie particulièrement la Suisse, propriétaire depuis quelques années d’un chalet sur les hauteurs de Crans Montana.

Pourront-ils mener à bout un projet de 650 millions de francs, en remplacement de l'ancienne équipe? Le groupe Mirax avait fait faillite, et son fantasque directeur Sergeï Polonski est aujourd’hui recherché en Russie pour escroquerie et blanchiment d’argent.

Cinq hectares pour 16 millions de francs

En juin, les nouveaux investisseurs ont acheté 50'000 m2 de terrains pour 16 millions de francs. C’est là que devrait pousser le cœur du "Village Royal": 14 bâtiments hôteliers d’une capacité de 315 chambres. Le premier coup de pioche est prévu en 2014.

Contactés à plusieurs reprises par la RTS, Evgeny Kogan ne veut pour l'instant pas sortir de l'ombre, promettant une "conférence de presse" avant l'année prochaine. En Valais, Stéphane Pont, président de Mollens, autrefois si disert, a décliné toute interview.

Agathe Duparc/vkiss

Publié le 07 octobre 2013 à 18:11 - Modifié le 07 octobre 2013 à 21:08

Un proche de Vladimir Poutine

Vladimir Kogan, 50 ans, a fait fortune dans la banque au milieu des années 90. Actionnaire de la Promstroïbank de Saint-Pétersbourg, il croise alors le chemin de Vladimir Poutine qui est client de cet établissement. Les deux hommes resteront proches.

En 2004,  le banquier touche le pactole en revendant 75 % de ses parts dans Promstroïbank, alternant ses activités d’homme d’affaire avec celles de ministre. Entre 2008 et 2011, il est à la tête du département de la construction du Ministère du développement régional, en charge en autre d’un gigantesque chantier : la construction de digues à Saint-Pétersbourg. Puis, il est nommé numéro deux du même ministère jusqu’en décembre 2012.  Dans la presse russe, Vladimir Kogan gagne le titre de "ministre le plus riche du gouvernement".

Sa femme Lioudmila, tout aussi active, dirige la société "BFA Devolpment" qui construit des immeubles de prestige, toujours à Saint-Pétersbourg.