Modifié

Dix ans après l'incendie à Loèche (VS), la nature a repris ses droits

Le feu avait ravagé 310 hectares de forêt. [Olivier Maire - Keystone]
Le feu avait ravagé 310 hectares de forêt. [Olivier Maire - Keystone]
Dix ans jour pour jour après l'incendie intentionnel qui avait ravagé plus de 300 hectares de forêts au-dessus de Loèche (VS), la flore a repris le dessus, selon l'Institut fédéral de recherches WSL.

Sur les 310 hectares de forêt qui avait brûlé le 13 août 2003 au-dessus du village valaisan de Loèche, la nature a repris ses droits. Peupliers, bouleaux, saules se sont multipliés alors que les premières pousses de résineux apparaissent.

Il faudra encore attendre 30 à 50 ans avant que les pins, mélèzes et sapins ne prennent le dessus, indique l'Institut fédéral de recherches WSL dont les chercheurs ont étudié cette forêt depuis l'incendie.

Multiplication des variétés

La variété des espèces florales qui ont repoussé dans la zone incendiée est plus importante que dans les parties de forêt voisines non touchées par l'incendie.

Les insectes se sont également multipliés dans la zone incendiée. Environ deux fois plus de variétés d'insectes y ont été recensés par rapport aux zones forestières voisines.

ats/hend

Publié Modifié

Rappel des faits

L'incendie, qui s'était déclaré le 13 août 2003 à 19h50, était intentionnel. Plus de 260 personnes avaient dû être évacuées. Les interventions avaient duré trois semaines pour des centaines de pompiers, militaires et membres de la protection civile.

L'incendiaire avait été arrêté en septembre 2004. Qualifié de pyromane compulsif, l'homme, âgé de 30 ans à l'époque, avait écopé de quatre ans de prison. Il avait reconnu 36 autres incendies commis depuis 1996.

Le village de Loèche