Modifié

Tamoil contraint d'assainir la raffinerie de Collombey d'ici au 30 octobre

Les installations de la raffinerie Tamoil à Collombey. [Laurent Gillieron - Keystone]
Les installations de la raffinerie Tamoil à Collombey. [Laurent Gillieron - Keystone]
Débouté par le Tribunal fédéral, Tamoil devra achever une partie de l'assainissement de la raffinerie de Collombey (VS) d'ici au 30 octobre 2013. La compagnie exigeait que ce délai soit prolongé jusqu'en 2018.

Tamoil devra respecter le délai fixé par le canton du Valais pour assainir la raffinerie de Collombey (VS). Ainsi en a décidé le Tribunal fédéral (TF) qui a rejeté le recours déposé par le groupe pétrolier, a indiqué une porte-parole extérieure de la compagnie confirmant une information de divers médias locaux.

Délais jugés irréalistes

Le délai pour imperméabiliser les bacs de rétention avait initialement été fixé par le canton du Valais au 30 octobre 2018. Mais cela à condition que tous les autres délais d'assainissement soit respectés.

Comme tel n'a pas été le cas, le canton a, comme prévu, ramené l'échéance au 30 octobre 2013. Jugeant les délais irréalistes, Tamoil a fait recours auprès du Conseil d'Etat puis du Tribunal cantonal valaisans avant de recourir au TF, en vain (lire: Tamoil rejette les exigences du Valais sur sa raffinerie de Collombey).

ats/moha

Publié Modifié