Modifié le 18 mars 2012 à 19:47

Le point de la situation sur l'accident de car à Sierre

Le lieu du drame a été investi par les familles des victimes et les journalistes jeudi.
Le lieu du drame a été investi par les familles des victimes et les journalistes jeudi. [ - ]
Toutes les personnes décédées avec l'accident du car à Sierre ont été rapatriées en Belgique.

LES VICTIMES

Les 28 personnes décédées dans l'accident de car survenu dans un tunnel autoroutier à Sierre mardi vers 21h15 ont été rapatriées en Belgique vendredi. Il s'agit de 22 écoliers d'une douzaine d'années et de six adultes qui les accompagnaient, dont le chauffeur et son remplaçant. Vingt-deux victimes étaient belges et six étaient des ressortissants néerlandais.


A l'hôpital de Sion.
A l'hôpital de Sion. [Sébastien Bozon - ]


Les 24 blessés, tous des enfants, ont quasiment tous été rapatriés en Belgique. Les vingt enfants qui avaient été hospitalisés dans le Valais sont rentrés vendredi et une jeune Belge hospitalisée à Berne samedi. Les trois filles soignées au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) à Lausanne ne devraient pas rentrer pour l'heure, quoique l'une d'elles ait repris connaissance jeudi.


Il s'agit de l'un des plus graves accidents de la route jamais survenus en Suisse.


> A lire: Une enfant belge blessée à Sierre est sortie du coma au CHUV, Une douzaine de drames en Suisse depuis trente ans et la journée tragique avec le minute par minute.


______________________________________________________________________

L'ENQUETE

Les causes de l'accident restent inconnues. Deux pistes sont possible: une défectuosité du véhicule ou une erreur humaine.


Aucun des deux conducteurs n'avait bu et les autopsies n'ont pas mis en évidence de causes médicales. La thèse de la lassitude physique semble également peu probable étant donné que l'accident s'est produit une heure à peine après le départ. Le chauffeur et son remplaçant étaient arrivés en Suisse la veille du départ pour la Belgique.


Aucun rescapé interrogé n'a vu le conducteur du car mettre un DVD juste avant le drame. En revanche, des enfants ont vu un professeur apporter un DVD au chauffeur avant l'accident, et les écrans de TV être déployés au moment de l'accident.


> A lire: Le chauffeur du car accidenté à Sierre n'a pas eu de malaise et Polémique autour d'un DVD que le chauffeur du car aurait voulu mettre


Les images du car belge accidenté témoignent de la violence du choc.
Les images du car belge accidenté témoignent de la violence du choc. [Laurent Gillieron - ]


Le véhicule circulait à une vitesse inférieure à celle autorisée, à savoir 100km/h. Une interaction avec un autre véhicule a été exclue. La chaussée ne présentait aucune anomalie. Inauguré en 1999, le tunnel ne souffrait d'aucun travaux.


> A lire: La norme des murs à angle droit est remise en examen à Berne


_____________________________________________________________________

MULTIPLES ACTIONS DE CONDOLEANCES

Une cérémonie en hommage des 17 victimes originaires de Lommel (nord) aura lieu mercredi à 10h30. Les obsèques auront lieu dans l'intimité, en revanche de celle des sept enfants de Heverlee, qui débuteront jeudi à11h00 à Louvain. Dans les deux cas, le roi Albert II et la reine Paola seront présents. Les quatre autres adultes seront enterrés dans l'intimité.


La Belgique a tenu un jour de deuil national vendredi.


> A lire: Une minute de silence a été observée en Belgique


Un livre de condoléances virtuel a été lancé par la Confédération tandis que la commune de St-Luc (VS) a ouvert un livre de condoléances. Depuis mercredi, des gerbes de fleurs sont posées sur le pont surplombant le lieu du drame.


Une messe pour les défunts s'est tenue jeudi à Sierre à 19h. Elle devait être suivie d'une marche blanche à Martigny (VS) à 20h00. Une chapelle ardente a été mise sur pied à Sion. Une messe a aussi été donnée à Lommel en Belgique.


Une messe a été donnée en l'église Saint Joseph à Lommel.
Une messe a été donnée en l'église Saint Joseph à Lommel. [ - ]


> A lire: A Sierre, la messe en mémoire des victimes de l'accident fait salle comble


______________________________________________________________________


LES AUTORITES SOLIDAIRES

Toutes les communes du Valais ainsi que le Canton et la Confédération ont mis les drapeaux des bâtiments officiels en berne vendredi. L'Assemblée fédérale et le Grand Conseil valaisan avaient déjà observé une minute de silence mercredi matin en hommage aux victimes.


Des gerbes de fleurs ont été déposées sur un pont à l'entrée du tunnel de Sierre, où a eu lieu le drame.
Des gerbes de fleurs ont été déposées sur un pont à l'entrée du tunnel de Sierre, où a eu lieu le drame. [Laurent Gilliéron - ]


Le Parlement européen, en session plénière, avait aussi observé une minute de silence. Le président américain Barack Obama et le président russe Vladimir Poutine avaient eux aussi présenté ses "profondes condoléances".


> A lire: A Sion, le Premier ministre belge transmet ses condoléances


______________________________________________________________________


CONSEQUENCES DE L'ACCIDENT

Suite au drame, une équipe de travail mise en place par l'Office fédéral des routes (OFROU) va se pencher sur les niches de secours dans les tunnels. La norme avec des murs à angle droit est remise à l'examen.


> A lire: La norme des murs à angle droit est remise en examen à Berne


Les pistes prioritairement envisagées portent sur la manière d'amortir le choc frontal ou éventuellement sur une autre méthode pour réduire le risque de choc. Une des possibilités serait de poser des bandes vibrantes sur la chaussée dans les tunnels.


____________________________________________________________________


LE GOUVERNEMENT BELGE EN SUISSE

Le Premier ministre belge Elio Di Rupo s'est rendu mercredi à Sion, où il a donné une conférence de presse avec la présidente de la Confédération Eveline Widmer-Schlumpf. Il était accompagné du ministre des Finances, du ministre de la Défense et du ministre-président flamand Kris Peeters.


Quelque 110 proches, des psychologues et une équipe spécialisée dans l'identification des victimes sont venues de Belgique mercredi. Une partie des famille se sont rendues sur les lieux du drame jeudi. Des cellules de soutien psychologiques ont été mises en place dans le Valais et en Belgique.


> A lire: A Sion, le Premier ministre belge transmet ses condoléances


"Il n'y a pas de mots quand on perd un enfant", a relevé Elio Di Rupo.
"Il n'y a pas de mots quand on perd un enfant", a relevé Elio Di Rupo. [Salvatore Di Nolfi - ]


 Elio Di Rupo a remercié la Suisse pour les opérations réalisées. L'ambassadeur belge a remercié les autorités valaisannes pour leur efficacité. Il a dit avoir été informé rapidement et en toute transparence. En revanche,  le bourgmestre de Louvain a critiqué la lenteur avec laquelle les autorités belges ont été prévenues. "Je m'étonne que cela prenne neuf heures pour que l'on sache ce qui s'est passé", a-t-il indiqué.


> A lire: Les hommages et témoignages affluent sur les réseaux sociaux


Quelque 110 proches, des psychologues et une équipe spécialisée dans l'identification des victimes sont venues de Belgique en Suisse mercredi. Une partie des famille se sont rendues sur les lieux du drame jeudi. Des cellules de soutien psychologiques ont été mises en place dans le Valais et en Belgique._____________________________________________________________________


L'ACCIDENT ET LES SECOURS

Une minute de silence a été observée aux Chambres fédérales, ici au Conseil national.
Une minute de silence a été observée aux Chambres fédérales, ici au Conseil national. [Peter Schneider - ]


Le car, immatriculé en Belgique et qui circulait en direction de Sion, a percuté une paroi du tunnel autoroutier entre la sortie est et ouest de Sierre. Il a heurté la chaussée sur la droite avant de s'encastrer dans la paroi du tunnel, située à l'extrémité d'une place de secours. "Le choc frontal a été très violent", a indiqué Christian Varone, le chef de la police valaisane.


L'alarme a été donnée peu après 21h15. Plus de 200 intervenants ont été engagés, dont 15 médecins, 30 policiers, 60 pompiers, 100 sanitaires et 3 psychologues. L'intervention qui a duré plus de huit heures a nécessité l'engagement de 12 ambulances et de 8 hélicoptères.


"Beaucoup d'enfants ont été mutilés", a déclaré Jean-Pierre Deslarzes, médecin-chef de l'Organisation cantonale valaisanne des secours. Les sauveteurs pourtant aguerris ont été bouleversés. "Ce qu'on entend d'abord, ce sont les cris des enfants, cela ne peut pas se raconter", a déclaré Alain Rittemer, le chef des secours du canton du Valais.


L'autocar transportait 52 personnes issues de deux classes des villes de Lommel et de Louvain dans les Flandres belges. Elles rentraient d'une semaine de ski dans le Val d'Anniviers. Outre des Belges et des Hollandais, le convoi comprenait un Allemand et un Polonais.


agences/bri


Publié le 16 mars 2012 à 23:39 - Modifié le 18 mars 2012 à 19:47

Helpline destinée aux familles


La Police cantonale valaisanne a activé sa help-line qui est exclusivement réservée aux familles (depuis la Belgique: 0041 848 112 117 / depuis la Suisse: 0848 112 117).

Tunnel autoroutier de Sierre sur l'A9