Publié

"Emprise" et "manipulation" dénoncées au sein d'une communauté catholique valaisanne

De graves dysfonctionnements ont été constatés au sein de la Fraternité Eucharistein. [Couleurs locales - RTS]
"Emprise" et "manipulation" dénoncées au sein de la Fraternité Eucharistein / Le Journal horaire / 21 sec. / le 22 janvier 2023
De graves dysfonctionnements ont été constatés dans une communauté catholique valaisanne, révèle Le Matin Dimanche. Plusieurs témoins et un audit dénoncent une emprise, des problèmes de santé et des exorcismes fréquents - parfois "sauvages" - au sein de la Fraternité Eucharistein.

Selon le journal romand, l'Eglise catholique a conduit un audit sur la communauté basée à Saint-Maurice (VS) entre janvier et mars 2022. "L'exercice de l’autorité au sein de la fraternité a été marqué par un système pyramidal abusif, infantilisant et qui a annulé les personnes dans les diverses dimensions de leur être, en particulier leur psychologie", conclut l'institution religieuse.

"Il y a eu des phénomènes d'emprise et de manipulation dans l'organisation du temps des personnes jusqu'aux moindres détails de leur activité et de leur vie", est-il également mentionné dans l'audit.

Le fondateur Nicolas Buttet suspendu

Selon Le Matin Dimanche, Nicolas Buttet vit aujourd'hui dans un monastère français et conteste les faits qui lui sont reprochés. [Couleurs locales - RTS]Selon Le Matin Dimanche, Nicolas Buttet vit aujourd'hui dans un monastère français et conteste les faits qui lui sont reprochés. [Couleurs locales - RTS]Le fondateur de la communauté, l'ancien secrétaire du PDC suisse romand Nicolas Buttet, qui est aujourd'hui suspendu de son ministère, conteste ces accusations. Il a déposé une requête en nullité à l'encontre des conclusions de l'audit.

Selon Le Matin Dimanche, il vit désormais dans un monastère français. Son départ de la Fraternité Eucharistein aurait permis de délier les langues au sein de la communauté.

"On m’a appris que ce que mon corps, mes émotions ou mon intellect expriment est contraire au projet de Dieu pour moi. J’ai vécu dans la peur, j’avais des tachycardies, des insomnies et je pense aujourd’hui que j’ai été abusé dans mes choix", indique notamment un ancien membre de la fraternité.

gma avec ats

Publié