Modifié

Découverte archéologique exceptionnelle en Valais avec le couple de Saleina

Les trésors des glaciers [RTS]
Les trésors des glaciers / Mise au point / 13 min. / le 11 septembre 2022
Les archéologues du canton du Valais ont fait une découverte exceptionnelle. Des restes humains et des objets ont été retrouvés sur le glacier de Saleina, près d’Orsières. Ils appartiennent à un couple mort entre 1640 et 1800.

Entre les crevasses et les rochers, des fragments d'objets vieux de plusieurs siècles sont éparpillés. Des morceaux de bois, des bouts de tissus et des restes d'ossements ont été découverts par les équipes de l'Office cantonal d'archéologie. Ils appartiennent à deux individus, un homme et une femme. Ils seraient morts entre 1640 et 1800, selon des analyses effectuées en laboratoire.

Romain Andenmatten de l'Office cantonal d'archéologie du Valais explique: "Nous avons identifié deux individus, un homme et une femme. Selon les analyses isotopiques, nous avons pu déterminer qu'ils vivaient dans la vallée du Rhone. Nous n'avons pas trouvé des corps entiers, ce sont uniquement des fragments d'os et de tissus". Ce couple de Saleina a été découvert dans la même zone du glacier, éparpillé sur plusieurs centaines de mètres. Il n'y a toutefois pas de preuve que ces deux individus sont morts ensemble.

Premières découvertes en 2006

Pourquoi sont-ils venus sur le glacier? Comment sont-ils morts? Les archéologues ont plus de questions que de réponses. "Une hypothèse, c'est que ces deux individus sont décédés lors de la traversée du col du Chardonnet, en direction de la France. Avant la création du réseau routier moderne, de très nombreux cols valaisans étaient utilisés". Ces itinéraires passaient sur des glaciers encore plus imposants qu'aujourd'hui. Les habitants de l'époque n'hésitaient pas à franchir ces glaciers à pied, ou avec des mulets.

Des ossements du couple de Saleina ont déjà été découverts en 2006 et en 2019. Le service archéologique du canton est resté discret jusqu'à maintenant afin de pouvoir explorer l'ensemble du glacier. Vendredi dernier, les archéologues ont récolté de nouveaux éléments. Des morceaux d'os, des restes d'habits et un bâton de marche ont pu être prélevés. Des analyses en laboratoire doivent encore déterminer s'ils appartiennent au couple de Saleina.

Fonte des glaces exceptionnelle

Ces découvertes interviennent après un été caniculaire et une fonte des glaces exceptionnelles. C'est toutefois en grande partie le mouvement naturel des glaciers qui explique cette découverte. Tout objet pris au piège au sommet d'un glacier réapparaît des dizaines, voire des centaines d'années plus tard en bas de la langue glacière. Le réchauffement climatique accélère le phénomène.

Impossible pour les archéologues de quadriller l'ensemble des glaciers alpins, c'est donc le public qui joue un rôle crucial pour ces découvertes. Ce sont souvent des randonneurs qui signalent des éléments intéressants. Toute découverte archéologique peut être signalée à l'Office cantonal d'archéologie. Il existe une application – IceWatcher - pour simplifier ce type d'annonce et faciliter le travail des archéologues.

Parmi les plus belles découvertes dans les Alpes suisses, les experts ont mis à jour il y a quelques années la dépouille du "mercenaire". Cet homme mort dans les années 1600 a été trouvé au col du Théodule. Il portait une épée, un pistolet, une dague et des pièces de monnaie. Dans le cas du "mercenaire", comme dans le cas du couple de Saleina, les archéologues n'ont qu'un fragment d'histoire. Ces découvertes enrichissent nos connaissances du passé, mais ne donnent souvent pas de réponse sur les circonstances de la mort de ces individus.

François Ruchti

Publié Modifié