Modifié

Une alerte aux particules fines émise à Genève et en Valais

Les particules fines sont de retour avec des concentrations élevées de particules fines [RTS]
Les particules fines sont de retour avec des concentrations élevées de particules fines / 12h45 / 1 min. / le 26 février 2021
Les concentrations de particules fines dépassent actuellement largement la norme en Valais et à Genève. L'apport de sable du Sahara couplé à une météo défavorable à la dispersion des polluants sont à l'origine de la situation qui peut avoir des effets néfastes sur la santé de certains.

"Les moyennes journalières mesurées mercredi en plaine et en altitude varient entre 77 et 130 microgrammes (μgf) par m3. Les concentrations dépassent la norme de 50 μgf/m3 fixée par l'ordonnance sur la protection de l'air (OPair)", indique jeudi l'Etat du Valais dans un communiqué.

Modérer les efforts physiques

Le niveau des concentrations atteint dans certaines régions de la Suisse romande, mais particulièrement en Valais, peut entraîner des effets néfastes sur la santé de certaines personnes. Si "les poussières minérales d'origine naturelle comme le sable sont moins problématiques que celles provenant des processus de combustion, elles peuvent également déclencher des inflammations des voies respiratoires", prévient le canton.

Ce dernier encourage la population à "modérer les efforts physiques intenses, éviter d'autres facteurs irritants (tabac, fumées, solvants) et à ne pas aérer son logement plus que nécessaire". Il précise que les mesures individuelles visant à réduire les émissions polluantes sont également utiles, comme par exemple utiliser les transports publics et pratiquer le co-voiturage.

Un retour à la normale des concentrations de poussières fines est attendu d'ici la fin de la semaine. Cela grâce au passage annoncé d'une perturbation météo "modérée entre vendredi et samedi."

A Genève et au Tessin aussi

Le canton de Genève recommande aussi aux personnes les plus vulnérables de modérer leurs efforts physiques et d'éviter d'autres facteurs irritants, comme le tabac, les solvants ou la pollution atmosphérique.

Etant donné les conditions météorologiques très stables, les concentrations de poussières de sable devraient se maintenir dans toute la région à un niveau élevé jeudi et vendredi, indique le Département du territoire dans un communiqué. Ces poussières peuvent occasionner une gêne, des irritations et des inflammations des voies respiratoires supérieures.

La norme des concentrations de particules fines a aussi été dépassée au Tessin. Les moyennes journalières enregistrées mercredi s'élevaient par exemple à 90 μg/m3 à Lugano et à 107 μg/m3 à Chiasso, a indiqué le département du territoire dans un communiqué.

Le canton a décidé notamment de réduire la vitesse à 80km/h au sud du tunnel du Ceneri dès jeudi 13h30. La dégradation de la qualité de l'air s'explique par des conditions météorologiques de haute pression.

>> Lire aussi: Des records de chaleur pour un mois de février enregistrés en Suisse

ats/jfe

Publié Modifié