Modifié

Comment les "Covid Angels" veillent au grain sur les pistes de ski

Reportage auprès des "covid angels", qui veillent au respect des mesures sanitaires sur les pistes [RTS]
Reportage auprès des "Covid-angels", qui veillent au respect des mesures sanitaires sur les pistes / 19h30 / 1 min. / le 26 décembre 2020
Avec l’Autriche, la Suisse est l'un des deux seuls pays d’Europe centrale à autoriser le ski mais sous de strictes conditions. Les remontées mécaniques doivent assurer le respect des gestes barrières, grâce notamment à des "Covid Angels".

Leur mission est de rappeler aux skieurs les dispositions mises en place pour lutter contre le virus au départ des installations. "On ne va pas arriver comme la police, ce n'est pas une invective, c'est juste une manière aimable de dire aux gens 'bienvenue' ou 'merci de porter le masque'. Et la plupart jouent vraiment le jeu", explique l'un des "Covid Angels" de Grimentz-Zinal, Stéphane, samedi dans le 19h30.

Car cette saison, le port du masque est obligatoire dans les files d’attente et sur les installations. Les skieurs s’y sont fait, même si le respect des distances reste toujours compliqué.

Le coût de la sécurité sanitaire

Mais ce dispositif sanitaire a un coût pour les sociétés de remontées mécaniques. "Sur le plan du matériel, entre le plexiglas, les cordes et tout ce qu'il a fallu, il faut compter une centaine de milliers de francs, explique le directeur des remontées mécaniques de Grimentz-Zinal Pascal Bourquin. "Au niveau du personnel, c'est 12 à 13 personnes en plus par jour", poursuit-il. "C'est à ce prix-là que l'on peut skier, on fera les comptes à la fin".

Parmi la quinzaine d’employés qui assurent le respect des gestes barrières sur ce domaine valaisan, deux sont des demandeurs d’emploi. Leur salaire est pris en charge à 60% par le canton.

Cédric Jordan/oang

Publié Modifié

Bistrots romands: on referme!

Cafés et restaurants ferment une troisième fois en Suisse romande samedi en fin de soirée. A la suite de Genève et du Jura, les cantons de Neuchâtel, Fribourg, Vaud et du Valais ont pris cette semaine cette mesure qui s'appuie sur l'évolution de la pandémie de Covid-19.

Seule exception: les restaurants situés sur les pistes de ski vaudoises peuvent rester ouverts.

>> Reportage à Sion et interview de Frédérique Beauvois (collectif vaudois "qui va payer l'addition?") dans Forum:

Frédérique Beauvois, du collectif "qui va payer l'addition?" [RTS]RTS
Dernier service de l’année pour les restaurants romands / Forum / 4 min. / le 26 décembre 2020

Troisième cas de la nouvelle souche en Suisse

Un troisième cas de la nouvelle variante du coronavirus apparue en Grande-Bretagne et en Afrique du Sud a été détecté en Suisse. Comme les deux autres, il a été signalé en Suisse alémanique.

La porte-parole de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) Katrin Holenstein a confirmé l'information annoncée samedi par la SonntagsZeitung online. L'OFSP ne précise pas quels cantons sont concernés.

L'office avait annoncé jeudi soir que la nouvelle variante du coronavirus avait été détectée pour la première fois en Suisse dans deux échantillons. Il s'agissait de résidents du Royaume-Uni testés positifs en Suisse.