Le suivi des élections fédérales 2019 pour le canton du Valais. [RTS]
Publié Modifié

Les Verts valaisans arrachent un siège du National au PDC, qui s'accroche aux Etats

Les résultats aux Etats:

- Il y aura un deuxième tour dans la course au Conseil des Etats en Valais. Le PDC est bien placé pour conserver ses deux sièges historiques, car ses deux candidats ont terminé en tête, à commencer par Beat Rieder, solide 1er. Ils réalisent toutefois des résultats nettement moins bons qu'en 2015, puisque le socialiste Mathias Reynard, arrivé 3ème avec 36'323 voix, ne termine pas très loin des 39'660 voix de Marianne Maret, 2ème.

- Après une lutte serrée contre la Verte Brigitte Wolf, Philippe Nantermod arrache la 4ème place pour moins de 1000 voix, mais à plus de 10'000 voix de Mathias Reynard. Derrière, les deux candidats UDC sont nettement distancés.

Les résultats au National:

- Un bouleversement majeur s'est produit, avec l'élection historique d'un premier Vert en Valais, Christophe Clivaz, dans un canton pas réputé pour avoir la fibre la plus écologiste du pays. Il prive le PDC de l'un des quatre sièges qu'il détenait. Après un long suspense, ce sont les Chrétiens-sociaux du Haut-Valais, affiliés au PDC, qui cèdent le fauteuil de Thomas Egger.

- Le PS Mathias Reynard triomphe avec plus de 6200 voix d'avance sur son premier poursuivant, le PLR Philippe Nantermod, et plus de 8500 voix sur le premier PDC, le Romand Sidney Kamerzin. C'est un revirement total par rapport aux dernières élections fédérales, qui avaient vu triompher le PDC Yannick Buttet avec plus de 10'000 voix d'avance sur Mathias Reynard.

Suivi assuré par Vincent Cherpillod

22h00

Le bilan valaisan

La poussée verte enregistrée aux quatre coins du pays a également été ressentie en Valais (10,59%). La participation s'élève à 54,32%, en baisse de 5% par rapport à 2015.

>> Le sujet du 12h45 de lundi

Résultats au Conseil national en Valais [RTS]
Résultats au Conseil national en Valais / 12h45 / 51 sec. / le 21 octobre 2019

Siège Vert historique

Les Verts décrochent un siège au Conseil national, au détriment du PDC qui perd des plumes. La quatrième tentative aura été la bonne pour Christophe Clivaz. Candidat malheureux tant en 2007, 2011 qu'en 2015, l'écologiste a finalement décroché l'un des sièges valaisans à la Chambre du peuple avec 17'377 voix. Elu de Sion, il sera le premier Vert valaisan à siéger à Berne.

"C'est un résultat inespéré. Cela fait vingt ans que l'on travaille pour obtenir un tel résultat, qui représente un travail collectif au sein du parti", a indiqué à l'ATS Jean-Pascal Fournier, le président des Verts valaisans. Et d'avouer: "On a senti que c'était possible après les résultats obtenus à l'élection au Grand Conseil en 2017 et à la Constituante l'an dernier."

>> Le sujet du 12h45 de lundi

Christophe Clivaz, premier élu valaisan écologiste au Conseil national. [RTS]
Christophe Clivaz, premier élu valaisan écologiste au Conseil national. / 12h45 / 1 min. / le 21 octobre 2019

Thomas Egger à la trappe

De son côté, jamais le PDC valaisan n'avait obtenu aussi peu de soutien dans les urnes. Avec 34,8% des suffrages (contre plus de 39,8% en 2015), ce recul se traduit par une perte d'un des quatre sièges démocrates-chrétiens au Conseil national.

Deux des trois sortants PDC ont été réélus: le Haut-Valaisan Philipp Matthias Bregy avec 21'689 voix et Benjamin Roduit, dans le Valais romand, avec 25'601 voix. A contrario, Thomas Egger récolte 20'041 voix et perd son siège.

Le troisième fauteuil démocrate-chrétien revient à Sidney Kamerzin qui engrange 25'602 voix. Le Sierrois a gagné son mano a mano avec Serge Métrailler, l'ancien président du PDC du Valais romand, qui a obtenu 24'063 voix.

Malgré des locomotives de la trempe de Matthias Reynard (34'175 voix), le mieux élu des huit, et de Philippe Nantermod (27'906 voix), le Parti socialiste et le PLR ne progressent pas et conservent un siège chacun. Deuxième force politique du canton, l'UDC garde ses deux fauteuils avec Jean-Luc Addor (17'535 voix) et Franz Ruppen (25'493 voix)

Ballottage général aux Etats

Aux Etats, le ballottage est général: aucun des huit candidats n'a obtenu la majorité absolue, fixée à 58'692 voix. Il a manqué 13'000 voix au mieux élu, le PDC Beat Rieder.

Seul sortant au Conseil des Etats, il a fait la course en tête durant toute la journée et a obtenu 45'678 voix, soit 8500 de plus qu'en 2015. Le Haut-Valaisan a devancé sa colistière Marianne Maret (39'660).

"Si on m'avait dit il y a quinze mois, au moment de me lancer comme candidate à la candidature, que je parviendrais à un tel score alors que j'étais une illustre inconnue dans le Centre et le Haut-Valais, j'en aurais été extrêmement satisfaite", a confié à l'ATS Marianne Maret. "Surtout face à deux conseillers nationaux sortants.

Reynard ému, Nantermod soupire

Avec 36'323 voix, le socialiste Mathias Reynard n'est qu'à 3300 suffrages derrière Marianne Maret. Le citoyen de Savièse, réélu au National, sort en tête tant à Martigny, Sion qu'à Sierre. "C'est un soutien qui a dépassé toutes nos espérances", a lâché sur Canal 9 un Mathias Reynard très ému.

Derrière le socialiste, le libéral-radical Philippe Nantermod est visiblement ébranlé par le résultat (25'727 suffrages). "Près de 14'000 voix de retard sur Marianne Maret, ça fait beaucoup", soupirait-il à chaud. Le PLR valaisan se réunira lundi soir pour décider s'il représentera son candidat au second tour.

La grosse surprise du jour vient de Brigitte Wolf. Avec 24'799 voix, l'écologiste de Bitsch a obtenu plus de 10'000 soutiens de plus que son camarade de parti Christophe Clivaz en 2015, qui plus est avec une participation moindre. Jamais une élue écologiste n'avait obtenu un tel consensus et un tel classement (5e).

L'UDC figure parmi les battus. Cyrille Fauchère n'obtient que 16'652 et son colistier Michael Kreuzer, 15'359. Huitième et dernière, l'indépendante Jacqueline Lavanchy (Graines de Futur) n'a pas atteint le quorum avec 2878 voix.

Rendez-vous au 2ème tour

Le deuxième tour est agendé au dimanche 3 novembre. Les listes doivent être déposées d'ici au mardi 22 octobre à 17h00. Michael Kreuzer (UDC) et Jacqueline Lavanchy (ind.) n'y seront pas, car ils n'ont pas atteint le nombre de voix nécessaires.

ats/vic

21h50

L'évolution des forces politiques au National depuis 1991

En Valais, le PDC perd des plumes depuis 1995, mais reste nettement le premier parti du canton. [OFS]En Valais, le PDC perd des plumes depuis 1995, mais reste nettement le premier parti du canton. [OFS]

21h40

Retour sur les résultats valaisans dans le 19h30 de la RTS

Même si ses deux candidats terminent en tête, jamais le PDC, qui truste la Chambre haute depuis plus de 150 ans, n'avait été autant chahuté au premier tour en Valais. Derrière, le PS Mathias Reynard menace.

>> Regarder le résumé de la situation au Conseil des Etats:

En Valais, le socialiste Mathias Reynard fait trembler le PDC au premier tour du Conseil des États. [RTS]
En Valais, le socialiste Mathias Reynard fait trembler le PDC au premier tour du Conseil des États. / 19h30 / 1 min. / le 20 octobre 2019

21h15

Les réactions d'Oskar Freysinger (UDC) et de Christophe Clivaz (Verts)

Coordinateur romand pour la campagne de l'UDC, le Valaisan Oskar Freysinger est déçu des résultats de son parti en Suisse romande. "Il y a une remise en question, c'est très clair", concède le tribun valaisan, qui déplore toutefois que la vague verte et sa "dérive émotionnelle" aient créé un climat très défavorable à la droite.

De son côté, Christophe Clivaz, premier Vert valaisan envoyé à Berne, se félicite de la percée écologiste. "On a souvent l'impression que le Valais est un canton montagnard, rural, mais il ne faut pas oublier que la majorité des Valaisans habite dans des zones urbaines et voient bien, tous les jours, qu'ils ont des problèmes de mobiité (...) qui sont similaires à ceux des autres cantons du Plateau suisse".

>> Ecouter leur interview dans l'émission Forum de la RTS:

Christophe Clivaz et d’Oskar Freysinger.
Percée des Verts en Valais: interview de Christophe Clivaz et d’Oskar Freysinger / Forum / 7 min. / le 20 octobre 2019

20h45

La Verte Magali Di Marco se félicite du score de son parti

"Moi qui suis du Chablais, je suis estomaquée par les résultats qu'on fait les Verts dans le Chablais".

>> Ecouter l'interview de la Verte et ancienne championne de triathlon Magali Di Marco:

Reaction Verts Magali di Marco [RTS]
La Verte valaisanne Magali di Marco se félicite du score de son parti / L'actu en vidéo / 1 min. / le 20 octobre 2019


Grosse ambiance au stamm des Verts:

20h00

National/Résultats définitifs: les Verts gagnent un siège au détriment du PDC

Les résultats sont définitifs dans l'élection au Conseil national. Les Verts y font une entrée historique en prenant un siège au PDC. Au terme d'un long suspense, c'est finalement le Haut-valais qui perdrait un siège, celui du Chrétien-social Thomas Egger.

Parti par parti, les députés qui remportent le plus de voix sont les suivants:

Groupe PDC: 3 sièges (-1):
Sidney Kamerzin (25'602 voix)
Benjamin Roduit (25'601)
Philipp Matthias Breggy (21'689)

UDC: 2 sièges (=):
Franz Ruppen (25'493)
Jean-Luc Addor (17'535)

PLR: 1 siège (=)
Philippe Nantermod (27'906)

PS: 1 siège (=):
Mathias Reynard (34'175)

Verts: 1 siège (+1):
Christophe Clivaz (17'377)

19h30

National: la gauche cartonne à Sion

A Sion, Mathias Reynard signe une nette victoire avec 5270 voix. La gauche se paie même le luxe de placer deux candidats en tête, puisque le Vert Christophe Clivaz (3479) coiffe au poteau les trois PDC Serge Métrailler (3279), Benjamin Roduit (3035) et Sidney Kamerzin (3020).

Avec désormais plus de 5'000 voix d'avance sur son premier poursuivant, Mathias Reynard devrait remporter une victoire nette au National. C'est un changement radical par rapport à 2015, où la locomotive du PS terminait 2ème à plus de 10'000 voix du PDC Yannick Buttet.

19h20

Les sièges du PDC du Valais romand se joueront à quelques voix près

Bastion de Sidney Kamerzin, les résultats de Crans-Montana sont tombés. Les résultats du Haut-Plateau lui permettent de se replacer à... 7 voix du président du parti Serge Métrailler, mais il accuse toujours 1500 voix de retard sur le sortant Benjamin Roduit. L'enjeu est de taille, car on ne sait toujours pas si un ou deux PDC romands iront à Berne.

Il ne manque plus que les résultats de Sion, Sierre et Monthey pour que le suspense prenne fin.

18h50

A Sion, la foule se bouscule dans les stamms des partis


18h40

Réaction de Marianne Maret, 2ème dans la course aux Etats

"Face aux deux élus nationaux Mathias Reynard et Philippe Nantermod, j'avais deux trains de retard. Je suis donc ravie!", a commenté la candidate PDC Marianne Maret, qui a terminé devant les locomotives PS et PLR.

>> Ecouter son interview:

Marianne Maret (PDC-VS), en bonne position pour une élection aux Etats, commente son bon résultat. "Face aux deux élus nationaux Mathias Reynard et Philippe Nantermod, j'avais deux trains de retard. Je suis donc ravie!" [RTS]
Marianne Maret (PDC/VS), en bonne position pour accéder aux Etats, commente son bon résultat. "Face aux deux élus nationaux Mathias Reynard et Philippe Nantermod, j'avais deux trains de retard. Je suis donc ravie!" / Élections / 1 min. / le 20 octobre 2019

18h35

Mathias Reynard passe en tête au National

Les résultats de Martigny, qui viennent de tomber, ont permis au PS Mathias Reynard de prendre la tête de l'élection au Conseil national. Il devance désormais l'UDC Franz Ruppen et le PDC Philipp Matthias Breggy. Le suspense demeure autour du nouveau siège des Verts: on ne sait toujours pas avec certitude qui perdra un représentant à Berne.

Nat Val [votel.vs.ch]Nat Val [votel.vs.ch]

18h25

Philippe Nantermod tempère la victoire de la gauche au niveau national

"La gauche n'a toujours pas la majorité, loin s'en faut, sous la coupole fédérale", réagit Philippe Nantermod, qui tempère les bons résultats de la gauche.

>> Ecouter son interview:

Philippe Nantermod tempère les bons résultats de la gauche à élection au Conseil national: "La majorité du Parlement sera toujours détenue par la droite bourgeoise" [RTS]
Philippe Nantermod, vice-président du PLR, tempère les bons résultats de la gauche aux élections fédérales: "La majorité du Parlement sera toujours détenue par la droite bourgeoise" / Élections / 22 sec. / le 20 octobre 2019

17h45

Suspense au National: qui perdra son siège?

Alors que le gain d'un premier siège au National semble se confirmer pour les Verts, on ne sait pas encore exactement qui perdra le sien.

Le 2ème siège haut-valaisan du groupe PDC, celui du Chrétien-social Thomas Egger, semblait dans un premier temps en danger, puis celui de l'un des deux UDC.

C'est maintenant pour son 2ème siège romand que le PDC s'inquiète. Au sein du trio Benjamin Roduit, Serge Métrailler et Sidney Kamerzin, un seul candidat pourrait finalement être élu.

>> Ecouter la réaction du Vert Christophe Clivaz, qui reste prudent:

Christophe Clivaz [RTS]
Selon les projections, les Verts valaisans gagneraient un siège au National, le candidat Christophe Clivaz reste prudent / L'actu en vidéo / 30 sec. / le 20 octobre 2019

17h30

Pas de femmes au National

Aucune Valaisanne ne siégera au Conseil national lors de la prochaine législature. Le scénario de 2015, qui avait vu deux femmes élues, ne se reproduira pas lors des élections de ce dimanche. Elles avaient pourtant réussi une jolie percée en 2015: la sortante Viola Amherd (PDC) avait été réélue et Géraldine Marchand-Balet était arrivée en troisième position de sa liste.

Pour l'heure, les sortants UDC Franz Ruppen et Jean-Luc Addor semblent bien partis pour être réélus, même si un doute plane encore sur le siège du Romand. C'est également le cas des sortants Philipp Matthias Bregy (PDC), Philippe Nantermod (PLR) et Mathias Reynard (PS).

Le sortant Benjamin Roduit (PDC) est pour l'heure talonné par Sidney Kamerzin et Serge Métrailler, mais se trouve en ballottage favorable. Il est encore trop tôt pour savoir ce qu'il adviendra du siège de Thomas Egger (PDC). Les Verts devraient rafler leur premier siège; leur tête de liste Christophe Clivaz est en bonne position pour y parvenir.

>> Ecouter l'ancienne championne de triathlon Magali Di Marco (Verts) s'exprimer à ce sujet:

Magali di Marco pas de Valaisanne au National [RTS]
La Verte Magali di Marco juge "décevante" l'absence de femmes valaisannes au National / L'actu en vidéo / 24 sec. / le 20 octobre 2019

17h00

National: un premier siège historique pour les Verts semble se confirmer

Alors que le dépouillement est terminé dans près de 90% des communes valaisannes, les Verts sont en passe d'arracher un premier siège historique au Conseil national. Mais dans l'attente du vote des villes du Valais romand, on ne sait pas encore s'ils prendront l'un des 4 sièges du PDC ou l'un des deux de l'UDC.
 

16h55

Mathias Reynard (PS) acclamé lors de son arrivée au stamm de Sion

"Il s'est passé quelque chose. Il y a un tremblement de terre dans le canton".

Ecouter son interview:

Reynard acclame a son arrivee au stamm [RTS]
Le socialiste Mathias Reynard acclamé à son arrivée au stamm à Sion / L'actu en vidéo / 32 sec. / le 20 octobre 2019

16h40

Réaction du président du PLR Valais René Constantin

"La faiblesse pour le PLR, c'est de n'avoir qu'un seul candidat, sans pendant dans le Haut-Valais", analyse son président cantonal René Constantin, après la 4ème place de Philippe Nantermod, nettement distancé par le duo PS-Verts Mathias Reynard-Brigitte Wolf.

Regarder son interview:

Rene Constantin [RTS]
Le président du PLR Valais René Constantin commente le score de Philippe Nantermod aux Etats / L'actu en vidéo / 30 sec. / le 20 octobre 2019

René Constantin félicite Mathias Reynard pour sa belle 3ème place, tout en estimant que le socialiste a été porté par la vague verte.

La suite de son interview:

Rene constantin 2 [RTS]
Le président du PLR Valais René Constantin réagit au score du socialiste Mathias Reynard / L'actu en vidéo / 30 sec. / le 20 octobre 2019

16h30

Près de 5 points de participation en moins par rapport à 2015

Pressentie par des pointages effectués dans les communes deux jours avant le scrutin, la participation s'est bel et bien avérée en nette baisse par rapport aux dernières élections fédérales de 2015.

Pour l'élection au Conseil des Etats, elle se monte 55,01%, contre 60,46% en 2015.

16h25

National: les Verts en passe de ravir un siège au PDC?

Selon des résultats provisoires et alors que le dépouillement n'est pas terminé dans les villes romandes, l'un des quatre sièges du groupe PDC, celui du Haut-Valaisan chrétien-social Thomas Egger, est menacé par la poussée des Verts.

Ecouter le coordinateur de la campagne du PDC Valais Stéphane Pillet commenter cette perte éventuelle:
Pillet commente la perte possible d un siege pdc au national [RTS]
Stéphane Pillet, coordinateur de la campagne du PDC Valais, commente la possible perte d'un siège chrétien-social au profit des Verts / L'actu en vidéo / 17 sec. / le 20 octobre 2019

16h05

Forte progression des Verts aux Etats

Les Verts célèbrent le bon résultat de la Haut-valaisanne Brigitte Wolf. Avec 24'799 voix, elle termine 5ème dans la course aux Etats, à moins de 1000 voix du PLR Philippe Nantermod. Elle obtient surtout 10'000 voix de plus que le candidat Vert de 2015, Christophe Clivaz.

Regarder la réaction de Kevin Morisod, le vice-président valaisan des Verts suisses:

Kevin Morisod (Verts-VS), vice-président des Verts suisses: "L'enjeu climatique est maintenant une évidence scientifique" [RTS]
Kevin Morisod (Verts/VS), vice-président des Jeunes Verts suisses: "L'enjeu climatique est maintenant une évidence scientifique" / Élections / 36 sec. / le 20 octobre 2019

15h50

Etats/Résultats définitifs: le PDC termine en tête, mais la gauche pousse fort derrière

Les résultats sont connus dans la course au Conseil des Etats. Si les deux canditats PDC terminent en tête, l'écart qu'ils réalisent sur leurs poursuivants est moindre que les autres années. Un deuxième tour est d'ores et déjà programmé.

Solide 3ème, le PS Mathias Reynard ne termine qu'à 3300 voix de la PDC Marianne Maret, alors qu'il distance le PLR Philippe Nantermod de plus de 10'000 voix.

En 2015, l'avance du 2ème candidat PDC sur la 3ème place était nettement plus confortable (7500 voix). Le ticket de gauche Thomas Burgener - Christophe Clivaz ne rassemblait que 35'000 voix, contre 61'000 voix cette année pour le duo Mathias Reynard - Brigitte Wolf.

15h45

Les réactions du PDC et du PS du Valais romand

La présidente du PS Valais romand Barbara Lanthemann analyse le succès du ticket rose-vert:

Barbara Lanthemann analyse la réussite du ticket rose-vert en Valais [RTS]
Barbara Lanthemann, présidente du PS Valais romand, analyse la réussite du ticket rose-vert en Valais / Élections / 24 sec. / le 20 octobre 2019


Le coordinateur de la campagne du PDC analyse les résultats en demi-teinte de son parti:
Stéphane Pillet, coordinateur de la campagne du PDC Valais, analyse les résultats en demi-teinte de son parti [RTS]
Stéphane Pillet, coordinateur de la campagne du PDC Valais, analyse les résultats en demi-teinte de son parti / Élections / 23 sec. / le 20 octobre 2019

15h35

Etats: Mathias Reynard réduit l'écart; la bataille Verts - PLR serrée

Les résultats de Sion et Sierre ont permis à Mathias Reynard (PS) de réduire l'écart sur Marianne Maret (PDC), 2ème dans la course aux Etats derrière Beat Rieder. Alors qu'il ne manque plus que les résultats de Monthey et Martigny, il accuse moins de 5000 voix de retard.

De son côté, la colistière Verte de Mathias Reynard Brigitte Wolf vient de repasser devant Philippe Nantermod pour la 4ème place. Avec 500 voix d'écart, la lutte serra serrée jusqu'au bout, même si l'enjeu est avant tout symbolique, puisqu'un deuxième tour aura lieu et que le PDC reste favori.

15h25

Sion: nette victoire de la gauche aux Etats

Le dépouillement est terminé dans la capitale valaisanne, première ville romande du canton à transmettre ses résultats pour l'élection au Conseil des Etats.

Le ticket PS-Verts Mathias Reynard - Brigitte Wolf arrive nettement en tête. Derrière, les cinq candidats suivants sont dans un mouchoir de poche, même si le PDC Haut-valaisan Beat Rieder se paie le luxe de devancer sa colistière romande Marianne Maret.

1. Mathias Reynard - PS (5129 voix)
2. Brigitte Wolf - Verts (3489)
3. Beat Rieder - PDC (2352)
4. Marianne Maret - PDC (2299)
5. Philippe Nantermod - PLR (2297)
6. Cyrille Fauchère - UDC (1980)
7. Michael Kreuzer - UDC (1174)
8. Jacqueline Lavanchy - ind. (270)

Sion Valere [Markus Bernet - CC BY-SA 2.5]Sion Valere [Markus Bernet - CC BY-SA 2.5]

15h05

Mathias Reynard à moins de 9000 voix de Marianne Maret

Alors que les résultats de Sion, Sierre, Martigny et Monthey sont toujours attendus, le PS Mathias Reynard (24'330 voix), solide 3ème, n'est pas si loin de la 2ème candidate du PDC, Marianne Maret (33'081) dans la bataille pour les Etats. Il y aura toutefois un 2ème tour dans tous les cas.

15h00

Le net recul de la participation se confirme

Alors que les résultats sont connus dans 120 communes sur 126, la baisse de la participation semble se confirmer en Valais. Aux Etats, elle se montait à 60,5% en 2015, contre 57.5% à l'heure actuelle.

Dans le Haut-Valais, où le dépouillement aux Etats est d'ores et déjà terminé, la baisse atteint même 7% (61,2%, contre 67,3% en 2015).

14:40

La réaction de Cyrille Fauchère (UDC), actuel 7e aux Etats

Dans la course aux Etats, où il occupe la 7e place sur 8 (avant le vote des villes romandes), l'UDC Cyrille Fauchère évoque un résultat "sans surprise" dont il se dit globalement satisfait.

Ecouter sa réaction:

Cyrille Fauchere [RTS]
L'UDC valaisan Cyrille Fauchère globalement "satisfait" de son résultat aux Etats / L'actu en vidéo / 47 sec. / le 20 octobre 2019

14h30

Haut-Valais/Etats: fort soutien à la candidate PDC romande Marianne Maret

Le dépouillement pour l'élection au Conseil des Etats est terminé dans le Haut-Valais.

Beat Rieder termine à une confortable première place (26'531 voix), suivi de sa colistière romande Marianne Maret (19'147) et de l'UDC Haut-valaisan Michael Kreuzer (5924 voix).

Pour la 4e place, le PS Romand Mathias Reynard (4197) coiffe de justesse sa colistière des Verts Brigitte Wolf (4050), pourtant Haut-valaisanne. Le deuxième candidat UDC Cyrielle Fauchère n'est pas loin derrière (3310), tandis que Philippe Nantermod est nettement distancé (1144).

Les résultats finaux sont connus dans le Haut-Valais [votel.vs.ch]Les résultats finaux sont connus dans le Haut-Valais [votel.vs.ch]

13h45

Bons résultats de Mathias Reynard dans certains bastions du PDC

Notre envoyé spécial en Valais Yves Terrani souligne le bon résultat du PS Mathias Reynard, qui dépasse les candidats PDC dans plusieurs communes traditionnellement démocrates-chrétiennes, comme Veysonnaz et Nendaz.

13h40

Etats: le ballottage général se confirme

Même s'il fait nettement la course en tête au Conseil des Etats, le PDC Beat Rieder n'évitera pas un deuxième tour. Après dépouillement de 83% des communes (mais toujours aucune ville du Valais romand), aucun candidat n'atteint plus la majorité nécessaire pour être élu directement.

Solide 3ème, Mathias Reynard ne devrait pas être inquiété pour la place de "premier non-PDC" et sera, au 2ème tour, la principale menace pour le parti de centre-droit.

La Verte du Haut-Valais Brigitte Wolf a reconquis la 4ème place devant le PLR Philippe Nantermod, mais il reste à voir si elle résistera après le dépouillement des villes romandes.

13h05

Viège, première ville dépouillée, plébiscite le PDC

Les résultats à la course aux Etats sont connus à Viège, première ville valaisanne dont les résultats sont connus.

Sans surprise, les deux candidats PDC arrivent largement en tête, suivis d'un solide 3ème, l'UDC Haut-valaisan Michael Kreuzer.

1. Beat Rieder - PDC (1974 voix)
2. Marianne Maret - PDC (1304)
3. Michael Kreuzer - UDC (581)


 Les deux candidats PDC terminent en tête à Viège. [Albins - CC BY-SA 4.0]Les deux candidats PDC terminent en tête à Viège. [Albins - CC BY-SA 4.0]

12:50

Foule sur les terrasses à Sion

A Sion, les terrasses sont pleines d'électeurs qui attendent l'achèvement du dépouillement dans la capitale.

12h40

Philippe Nantermod vire en 4e position aux Etats

Après dépouillement de 60% des communes - mais toujours aucune ville - , Philippe Nantermod (PLR) ravit la 4e place aux Etats à Brigitte Wolf (Verts), avec 5532 voix contre 5112. Tous deux sont toujours devancés par les deux candidats PDC Beat Rieder et Marianne Maret, et par Mathias Reynard.

12h25

Pointage aux Etats après dépouillement de 50% des communes: le PDC en tête

Après dépouillement des résultats dans la moitié des communes valaisannes (63 sur 126), les deux candidats PDC font la course en tête pour l'élection aux Conseil des Etats. Mais attention, les résultats proviennent essentiellement de petites communes haut-valaisannes, Viège et Brigue non comprises. Les positions peuvent donc encore changer considérablement.

Une fois les résultats des villes du Valais romand connus, le Haut-Valaisan Beat Rieder ne devrait pas pouvoir conserver la majorité absolue, ce qui devrait conduire à un ballottage général.

On relève néanmoins les 3e et 4e positions provisoires des candidats de gauche Mathias Reynard (PS) et Brigitte Wolf (Verts). En 2015, après dépouillement de 42% des communes, ce sont des candidats UDC et PLR qui suivaient les deux PDC. De bonne augure pour la gauche?

Pointage aux Etats avec les résultats de 50% des communes, essentiellement des petites. [votel.vs.ch]Pointage aux Etats avec les résultats de 50% des communes, essentiellement des petites. [votel.vs.ch]

12h05

Evolène ouvre le bal des résultats des communes

Les résultats pour le Conseil des Etats sont déjà tombés à Evolène, dont la commune compte un peu moins de 2000 habitants.

1. Beat Rieder - PDC (372 voix)
2. Marianne Maret - PDC (354)
3. Cyrille Fauchère - UDC (212)
4. Mathias Reynard - PS (198)
5. Philippe Nantermod - PLR (182)
6. Brigitte Wolf - Verts (130)
7. Michael Kreuzer - UDC (118)
8. Jacqueline Lavanchy - ind. (13)

11h50

La participation en baisse en Valais?

Selon un pointage du quotidien Le Nouvelliste dans 42 communes, la participation serait en baisse sensible par rapport à 2015. Seule une mobilisation importante directement aux urnes ce dimanche pourrait éviter une baisse.

11h30

Les tendances du dernier sondage

Selon un sondage en ligne réalisé 30 jours avant le scrutin par l'institut Sotomo pour le compte du Nouvelliste, du Walliser Bote et de Radio Rottu, les deux canditats PDC Beat Rieder et Marianne Maret sont en tête dans la course aux Etats. Si, avec 43% des intentions de vote, le sortant Haut-valaisan bénéficie d'une confortable avance sur ses poursuivants, Marianne Maret (31%) ne devance son plus proche poursuivant, Mathias Reynard (30%), que de 1%. Philippe Nantermod (27%) suit également d'assez près.

Au National, le sondage prédit un siège aux Verts (qui passeraient de 4,7 à 8,8% des voix par rapport à 2015), qu'ils raviraient au PDC (en baisse de 3,7% à 36,1%).

11h20

Les enjeux au Conseil des Etats

Ils seront huit en lice pour conquérir l'un des deux sièges valaisans, véritable chasse gardée du PDC depuis la nuit des temps. Le Haut-valaisan Beat Rieder semble solidement arrimé au premier. Pour conserver le siège de sa locomotive Jean-René Fournier, qui prend sa retraite, le PDC mise pour la première fois sur une femme dans la course aux Etats, Marianne Maret, 61 ans, députée au Grand Conseil depuis 2009 et qui a présidé la commune de Troistorrents.

>> Lire à ce sujet: Le PDC du Valais romand lance Marianne Maret pour les Etats

Pour ravir ce siège, les autres partis alignent leurs champions: les conseillers nationaux Mathias Reynard pour le PS et Philippe Nantermod pour le PLR, qui tous deux se présentant aux deux chambres, ainsi que Cyrille Fauchère pour l'UDC, député au Grand Conseil et conseiller municipal à Sion.

Deux outsiders Haut-Valaisans complètent les listes à gauche (Brigitte Wolf/Verts) et à droite (Michael Kreuzer/UDC), ainsi que l'indépendante Jacqueline Lavanchy sous la bannière de "Graine de Futur", avec un profil qui détonne en Valais: antispéciste, elle est milite notamment pour l'interdiction des combats de reines.

11h15

Les enjeux au Conseil national

Maîtres du National avec 4 sièges sur 8, le PDC aura fort à faire pour les conserver. Aucun de ses élus de 2015 ne se représente: Viola Amherd a accédé au Conseil fédéral en décembre dernier, Roberto Schmidt est devenu conseiller d'Etat en mars 2017, tandis que Yannick Buttet a démissionné fin 2017 et Géraldine Marchand-Balet renonce à briguer un deuxième mandat. Leurs remplaçants entrés en cours de législature, Benjamin Roduit, Thomas Egger et Philipp Matthias Bregy, prennent la relève. Ils seront notamment épaulés par le président du parti Serge Métrailler et le député au Grand Conseil Sidney Kamerzin.

Du côté du PS, qui s'est allié avec les Verts et le CG-PCS, on espère retrouver le siège conquis par Mathias Reynard en 2011 et perdu quatre ans plus tard déjà, en 2015. L'ex-plus jeune élu au National emmène d'ailleurs à la fois la liste de la Chambre haute et celle de la Chambre basse. Pour le National, il est accompagné du chef du groupe Alliance de gauche au Grand Conseil Emmanuel Amoos et de la directrice de l'Institut international des droits de l’enfant Paola Riva Gapany.

Les Verts veulent créer la surprise

De leur côté, Les Verts lancent le municipal sédunois Christophe Clivaz et le président des Verts du canton Jean-Pascal Fournier. Portés par la vague verte qui déferle sur la Suisse, les sondages montrent qu'ils pourraient bien décrocher un siège, ce qui constituerait un petit tsunami en Valais.

Emmené par son sortant Philippe Nantermod, le PLR vise un deuxème siège, avec une liste composée pour moitié de femmes et dont tous les candidats ont moins de 45 ans. Le chef de groupe au Grand Conseil Christophe Claivaz sera aussi sur les rangs. Les Vert'libéraux, qui ont créé une section au mois de juillet en Valais, seront apparentés avec la liste PLR.

>> Ecouter le sujet de La Matinale consacré aux ambitions du PLR:

Philippe Nantermod sera la tête de liste du PLR valaisan aux élections fédérales d'octobre. [Anthony Anex - Keystone]Anthony Anex - Keystone
Avec Philippe Nantermod en tête de liste, le PLR valaisan ambitionne un 2ème siège au National / La Matinale / 1 min. / le 28 mars 2019

A l'UDC, l'objectif est de conserver le deuxième siège glané en 2015. Jean-Luc Addor et Franz Ruppen briguent un nouveau mandat et sont notamment rejoints par Ronald Zacharias, ancien élu cantonal genevois du MCG et ancien colistier d'Eric Stauffer pour le Conseil d'Etat genevois sur la liste Genève en marche. Des ténors du parti comme Grégory Logean, Jérôme Desmeules ou Cyrille Fauchère ont, eux, renoncé à entrer en lice.

Il faudra garder un oeil, enfin, sur le Rassemblement citoyen Valais de l'ancien porte-parole de la police cantonale valaisanne Jean-Marie Bornet. Son parti, lancé en 2017, refuse tout apparentement. La même année, lors de la course au Conseil d'Etat valaisan, son chef de file avait obtenu un peu plus de 17'000 voix au premier tour, se classant devant le deuxième candidat PLR.

Avec 40 listes et 236 candidats, jamais une élection au Conseil national n'aura suscité autant de vocations dans le Vieux-Pays.

>> Plus de détails dans notre article: Nombre record de candidats valaisans au Conseil national

11h10

Les décryptages vidéo de nos journalistes avant le scrutin

>> La page spéciale du 12h45 consacrée au Valais:

Elections fédérales: coup de projecteur sur les enjeux valaisans. [RTS]
Elections fédérales: coup de projecteur sur les enjeux valaisans. / 12h45 / 11 min. / le 9 octobre 2019

>> Le décryptage des enjeux avec Yves Terrani:

Les enjeux des élections fédérales 2019 pour le Valais (vidéo) [RTS]
Les enjeux des élections fédérales 2019 pour le Valais (vidéo) / La Matinale / 4 min. / le 2 septembre 2019

>> Retrouvez aussi notre analyse des enjeux sur le web: L'hégémonie du PDC va-t-elle perdurer sur la délégation valaisanne?

11h05

Ça s'est passé il y a quatre ans

Les dernières élections fédérales, en 2015, ont été marquées par le départ de trois figures du Parlement, Christophe Darbellay, Oskar Freysinger et Stéphane Rossini, et par l'apparition d'un nouveau siège au Conseil national pour le Valais, au gré de la croissance démographique du canton. Cette place supplémentaire constituait l'occasion rêvée, pour l'UDC et le PLR, d'envoyer un deuxième député à Berne, aux côtés des deux PS et des trois PDC.

Mais 3 + 2 + 2 + 2 = 9: il manque donc une place! Il y aura finalement deux déçus: le PLR n'arrivera pas à remporter un second siège, Philippe Nantermod partant à Berne sans Jean-René Germanier, premier des non-élus. Le PS fait même pire et perd le siège conquis en 2011. Mathias Reynard, brillamment élu en 2ème position, part seul à Berne, Gaël Bourgeois n'ayant pas réussi à sauver le siège du sortant Stéphane Rossini. C'est l'UDC qui tire les marrons du feu, malgré l'absence d'Oskar Freysinger, en passant d'un à deux sièges avec les élections, en 7e et 8e position, de Franz Ruppen et Jean-Luc Addor.

Le PDC se renforce encore

Le PDC, enfin, renforce sa mainmise sur la délégation valaisanne à Berne en récupérant son 4ème siège perdu en 2011. Même succès aux Conseil des Etats, puisque le parti conserve sa mainmise sur la Chambre haute avec l'élection, au 2ème tour, de Jean-René Fournier et Beat Rieder. Il n'aura, toutefois, manqué que 1500 voix au PLR Pierre-Alain Grichting pour créer la surprise.

>> Lire à ce sujet: Pas de surprise en Valais, le PDC conserve ses deux sièges aux Etats

Au bilan final, c'est donc le PDC qui réalise la plus belle opération. Les deux chambres confondues, il occupe 6 des 10 sièges valaisans à Berne, alors que son poids électoral n'est que de 40% en Valais.

>> Retour sur le vote de 2015: L'UDC et le PDC gagnent un siège au National, au détriment du PS

11h00

Retrouvez notre dossier complet des élections fédérales 2019

Retour sur les événements marquants de la campagne en vue de ces élections avec nos interviews, nos débats et nos décryptages pour en comprendre tous les enjeux.

Le site des élections fédérales 2019