Modifié le 18 septembre 2019 à 15:12

L'achèvement du contournement de Viège va libérer la ville du trafic

Construction de l'A9: le contournement de Viège devrait être réalisé d'ici 2025.
Construction de l'A9: le contournement de Viège devrait être réalisé d'ici 2025. 12h45 / 1 min. / le 17 septembre 2019
Chaînon manquant du réseau autoroutier suisse depuis de longues années, la dernière portion de l'A9 entre Sierre et Brigue continue d'avancer, morceau par morceau. L'ultime phase des travaux du contournement de Viège débute le 7 octobre et durera six ans.

"Selon la première projection, ce dossier de l’A9 dans le Haut-Valais devait être bouclé au siècle passé. On espère désormais terminer ces chantiers avant la fin de ce siècle", a déclaré mardi le chef du Département de la mobilité, du territoire et de l’environnement valaisan Jacques Melly avec une pointe d'humour.

La section d'autoroute dont les travaux s'ouvrent en octobre prochain permettra d'achever le contournement de la ville de Viège par le sud-ouest, en grande partie en souterrain. Un ouvrage existe déjà à cet endroit, le Vispertunnel, long de 2,4 kilomètres. Il permet aux automobilistes qui se rendent dans les vallées de Zermatt et Saas Fee depuis le Valais romand d'éviter la ville. "Jusqu'à maintenant, c'était un élément d'une route cantonale. On va le fermer prochainement pour le mettre aux normes autoroutières", a expliqué Jacques Melly à la RTS.

Ouvrage majeur

Le tunnel actuel sera donc intégré à l'A9 et deviendra, dès 2024, le tube sud de l'autoroute à cet endroit. Un tube nord, nouvellement creusé, sera lui mis en service en 2022. Au sud-est de la ville, enfin, un autre ouvrage à deux tubes, l'Eyholztunnel, prolonge le premier en direction de Brig. Il est ouvert à la circulation depuis avril 2018.

"Il faut imaginer que, jusqu'à ce jour, tout le trafic devait traverser complètement la ville, que ce soit les poids lourds, le trafic touristique ou le trafic local. Aujourd'hui, nous arrivons lentement mais sûrement vers une solution définitive", a poursuivi Jacques Melly. Il estime que le nouveau tunnel du Vispertal sera un ouvrage majeur non seulement pour le Valais, mais aussi pour les liaisons internationales entre la Suisse et l'Italie.

Déjà 2,5 milliards investis

Au total, le contournement de Viège coûtera un peu plus de 1 milliard de francs, un coût à 96% supporté par la Confédération et à 4% par le canton du Valais.

Traversée du Bois de Finges entre Sierre et Loèche exceptée, l’autoroute A9 dans le Haut-Valais devrait être terminée dans six ans, a conclu le chef des transports valaisans. Depuis 2011, 11 kilomètres d’autoroute ont été inaugurés dans la région, pour un montant total de 1,5 milliard de francs (lire encadré).

Vincent Cherpillod/acm avec l'ats

Publié le 17 septembre 2019 à 16:51 - Modifié le 18 septembre 2019 à 15:12

Une ouverture kilomètre par kilomètre

Planifié depuis de nombreuses années, le prolongement de l'autoroute A9 de Sierre vers Brigue, long d'une trentaine de kilomètres, a pris beaucoup de retard et s'ouvre petit bout par petit bout.

Il y a près de vingt ans, une première section d'autoroute d'environ 3 km ouvre entre Viège-Est et Brigue, permettant aux automobilistes de se connecter à la route du col du Simplon. Il faudra attendre novembre 2016 pour voir s'ouvrir une deuxième section de 7 km entre Loèche et Gampel, déconnectée à la fois des extrémités ouest et est de l'A9. En 2018, c'est au tour de la section entre Viège-Sud et Viège-Est d'ouvrir ses portes, à travers le tunnel d'Eyholz.

Sierre-Loèche en dernier

Le prochain ruban de bitume qui ouvrira au trafic devrait être le tronçon de 4 km entre Gampel et Rarogne, actuellement en cours de finalisation. Pour contourner Rarogne par le sud, il faudra attendre un peu plus longtemps, même si le percement du tunnel de Riedberg avance. Actuellement, près de 66% du tube sud et environ 75% du tube nord ont été excavés. Les abondantes précipitations de janvier et de l’automne 2018 nécessitent cependant une surveillance accrue à cause du risque de glissements de terrain.

Entre Rarogne et Viège-Ouest, la tranchée couverte de Rarogne devrait être ouverte en 2025, selon Jacques Melly. Concernant la traversée du Bois de Finges, enfin, la nouvelle mouture du projet se trouve sur le bureau du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC). En septembre 2017, la mise à l'enquête de ce dernier maillon de la chaîne entre Sierre-Est et Loèche avait débouché sur 92 oppositions. Elles sont en cours de traitement. Il faudra attendre 2020 pour que les plans définitifs soient approuvés.

Le puzzle de l'A9: (déplacer la carte à gauche ou à droite)