Modifié le 20 août 2019 à 11:55

En Valais, le PLR s'allie aux Vert'libéraux pour le Conseil national

Ici à l'image, Philippe Nantermod, vice-président du PLR suisse et conseiller national valaisan.
Le PLR valaisan s'allie aux Verts libéraux pour un 2ème siège au National Le Journal horaire / 1 min. / le 19 août 2019
Les apparentements sont multiples en Valais pour l’élection au Conseil national, le 20 octobre prochain. La nouveauté concerne les Vert'libéraux, le PLR et Avenir écologie. Tous trois ont choisi de s’unir et de faire cause commune.

En réussissant à signer un apparentement avec le dernier-né des partis politiques valaisans - les Vert'libéraux -, le PLR espère retrouver son deuxième siège au National, perdu en 2015 à l'occasion de la non-réélection de Jean-René Germanier. Au total, le bloc libéralo-radical est formé de neuf listes.

A gauche, quatorze listes sont apparentées. Le parti socialiste, le parti-chrétien social (PCS) et les Verts affrontent cette élection main dans la main. Il en ira de même pour l'élection au Conseil des Etats. La famille démocrate-chrétienne lance huit listes. Idem pour l'UDC. Seul le Rassemblement citoyen Valais n'a signé aucun apparentement.

Un nombre de candidatures record

Avec un total de 236 candidats, jamais le Valais n'avait enregistré un tel intérêt pour l'élection au Conseil national. L'ancien record datait de 2015 avec 173 intéressés. La hausse est nette chez les femmes. Celles-ci doublent leur présence sur les listes passant de 45 à 90 candidates. L'augmentation est de 14% chez les hommes (de 128 à 146 candidats).

La députation valaisanne au Conseil national est actuellement composée de 4 PDC, 2 UDC, 1 PLR et 1 PS.  Elue en 2015, la présidente de Grimisuat Géraldine Marchand-Balet (PDC) est la seule à ne pas se représenter.

Le résultat s'annonce très incertain cet automne entre l'évolution constante du vote vert, les désirs du PS et du PLR de retrouver un second élu, l'envie du PDC de conserver son hégémonie et celle de l'UDC de prouver que le gain d'un fauteuil en 2015 n'avait rien d'un hasard.

ats/ther

Publié le 19 août 2019 à 17:12 - Modifié le 20 août 2019 à 11:55

Candidats au Conseil des Etats connus dès lundi

Les candidats à l’élection au Conseil des Etats seront connus lundi prochain.

Le sénateur et actuel président de la Chambre haute, Jean-René Fournier (PDC), ne se représente pas après un bail de douze ans. Pour l’heure, jamais un siège de la Chambre haute n’a échappé à la famille démocrate-chrétienne en Valais.