Modifié le 11 juillet 2019 à 13:06

Accessible à tous, le Passeport valaisan passe au numérique

Le Passeport valaisan passe au numérique.
Le passeport valaisan revient sous forme numérique La Matinale / 1 min. / le 11 juillet 2019
Créé en 2013 en format papier, le Passeport valaisan avait vu le jour en réaction à l’approbation par le peuple suisse de la Lex Weber et de la Loi sur l’aménagement du territoire. Il passe désormais au numérique.

S’il avait séduit bon nombre de personne en raison de ce pied de nez confédéral, ce passeport aux treize étoiles avait aussi connu quelques détracteurs.

"Chez nous, vous êtes chez vous!" C'est le message que les responsables du Passeport valaisan entendent désormais faire passer. Pour le directeur associé de la start-up, Grégory Zermatten, il convient ainsi de se détacher définitivement de l’image identitaire des débuts du document.

"Nous cherchons à mettre en avant les acteurs valaisans du terroir, de la culture et des événements à travers cet objet original. Nous sommes très contents que des personnes de l'extérieur du Valais achètent ce Passeport et viennent en profiter chez nous", déclare-t-il.

"Ouvrir les frontières du canton"

Le Passeport valaisan est disponible pour tout un chacun, quel que soit son origine ou son domicile. Pour rappel, il ne s'agit pas d’une pièce d'identité, mais d’un moyen de bénéficier d’offres chez quelque 300 prestataires dans tout le canton. Pour Grégory Zermatten, ce passeport doit contribuer à promouvoir le Valais de manière originale et innovante.

"Il peut ouvrir les frontières du canton, permettre de voyager en Valais et récolter les tampons chez nos partenaires, comme on récolte des visas quand on voyage. Avec l'arrivée du numérique, il y a le côté un peu plus pratique de pouvoir profiter des offres depuis son téléphone."

Grâce à son passage au numérique, le Passeport valaisan permettra aux prestataires de disposer de précieuses statistiques afin de coller au mieux aux attentes des consommateurs.

Yves Terrani

Publié le 11 juillet 2019 à 12:54 - Modifié le 11 juillet 2019 à 13:06