Modifié le 13 mai 2019 à 23:34

Une Jaguar 100% électrique pour la police de Crans-Montana (VS)

La police de Crans-Montana se dote d'un 4x4 100% électrique
La police de Crans-Montana se dote d'un 4x4 100% électrique L'actu en vidéo / 1 min. / le 13 mai 2019
Un 4x4 100% électrique incarnera désormais le véhicule d'intervention du Haut-Plateau pour la police valaisanne de Crans-Montana. Capable de passer de 0 à 100 km/h en 4,8 secondes, la voiture de 400 chevaux possède une autonomie de batterie de 470 km.

Pour Yves Sauvain, commandant de la police municipale de Crans-Montana, ce modèle répond à tous les besoins des forces de l'ordre: "Il nous fallait absolument un véhicule qui puisse faire 4x4 avec une certaine autonomie et un coffre assez grand pour notre équipement".

Et de poursuivre: "Nous avions deux modèles à choix et on a choisi de prendre le moins cher. Le prix d'achat, après avoir été équipé pour la police, est de 95'000 francs".

>> Voir aussi le reportage du 19h30:

La police de Crans-Montana s'équipe d'un véhicule d'intervention 100% électrique.
19h30 - Publié le 13 mai 2019

L'ambition du tout électrique

A terme, la police de la commune ambitionne de rouler complètement électrique. Une logique qui s'inscrit dans le cadre du label "Crans-Montana, cité de l'énergie". Un projet qui a démarré en 2013 avec l'intégration d'un premier véhicule, puis d'un deuxième, avant de faire place à la Jaguar.

Dans le village, les avis restent partagés. Pour certains, l'achat paraît "excessif", car "trop cher" alors que d'autres louent l'intention: "Il faudra bien qu'on y arrive un jour. Parce que la benzine c'est bien joli, mais ça pollue", explique notamment un badaud.

Pas d'inquiétudes pour la protection des données

Il y a près de deux semaines, la Suisse allemande avait ouvert la marche. En effet, la police de Bâle s'est munie de trois 4x4 électriques de marque Tesla pour ses véhicules d'intervention. Cet achat avait suscité quelques doutes en ce qui concerne la protection des données.

>> Lire: Les nouvelles Tesla de la police de Bâle-Ville peuvent désormais circuler

A Crans-Montana, la police se veut par contre rassurante: "La polémique de la protection des données n'a pas lieu d'être pour ce véhicule puisque nous ne disposons pas directement de cartes SIM qui transmettent des informations au fabriquant", explique Yves Sauvain.

Le nouvelle voiture sera opérationnelle dès jeudi.

Yannick Bacher/ther

Publié le 13 mai 2019 à 22:25 - Modifié le 13 mai 2019 à 23:34