Modifié le 13 avril 2019 à 13:51

Pirmin Zurbriggen accusé de la débâcle du domaine de Saas Fee (VS)

Ancien champion de ski alpin suisse, Pirmin Zurbriggen a présidé jusqu'en 2018 les remontées mécaniques de Saas Fee (VS).
Pirmin Zurbriggen accusé d'avoir conduit les remontées mécaniques de Saas Fee à la ruine Le 12h30 / 2 min. / le 13 avril 2019
Pirmin Zurbriggen, ancienne étoile du ski alpin suisse et président jusqu’à l’an dernier des remontées mécaniques de Saas Fee (VS), est pris dans la tourmente, accusé d'avoir causé la ruine des Saastal Bergbahnen AG.

Certains petits actionnaires de la société l’accusent, ainsi que l’ancien directeur, d’avoir conduit dans le rouge les remontées mécaniques locales. Ils réclament des comptes aux deux intéressés et envisagent même une action en justice, selon la presse alémanique du jour.

A l’origine de cette affaire, notamment, l’abonnement de saison à 222 francs, lancé au cours de la saison hivernale 2016-2017. Cette carte était surtout censée ramener un peu de sérénité dans les finances des remontées mécaniques de Saas-Fee, en situation périlleuse depuis des années. Or, l’abonnement s’est révélé un flop, creusant un trou important dans la caisse de la société.

"Induits en erreur"

Au point que, le 28 mars dernier, la décharge a été refusée à Pirmin Zurbriggen et à l’ancien directeur, sur fond d’accusations de tricherie autour du fameux abonnement.

Pour que l’action à 222 francs passe le cap, il fallait en effet qu’il en soit vendu 99'999 la première année. Sinon, l’idée était retirée. Or, seuls 75'000 sésames auraient trouvé preneurs auprès des skieurs et le reste aurait été acheté par une société partenaire du projet basée à Pfäffikon (ZH), et par la commune de Saas-Fee.

De quoi jeter le doute sur la gestion des Saastal Bergbahnen: les petits actionnaires estiment en effet avoir été induits en erreur.

Présidence autrichienne

Pour mémoire, Pirmin Zurbriggen avait démissionné avec effet immédiat en juin 2018 après le refus de l’assemblée générale des remontées mécaniques de valider une augmentation de capital. Depuis, l'entrepreneur autrichien Peter Schröcksnadel, également président depuis 1990 de la Fédération autrichienne de ski, est devenu le nouveau propriétaire des Saastal Bergbahnen, alors que le domaine skiable vient également d'intégrer le Magic Pass.

>> Lire aussi: Un groupe autrichien prend la majorité des parts des remontées de Saas-Fee

Selon les informations de la RTS, la plainte pénale n’a pas encore été déposée et ne le sera peut-être même pas. Mais la pression demeure. Des habitants de Saas Fee ont décrit Pirmin Zurbriggen, injoignable au téléphone, comme "très affecté" par cette histoire, lui qui s’est démené pour cette région qui souffre plus que d’autres du déclin des sports d’hiver.

Yves Terrani/kkub

Publié le 13 avril 2019 à 12:58 - Modifié le 13 avril 2019 à 13:51