Modifié le 12 avril 2019 à 09:26

Plainte aux Etats-Unis contre Radovan Vitek, l'homme fort de Crans-Montana

L’actionnaire principal des remontées mécaniques de Crans-Montana Aminona Radovan Vitek avec le conseiller d’Etat Christophe Darbellay lors de l'assemblée générale en juin 2018.
L'homme fort de Crans-Montana, le milliardaire tchèque Radovan Vitek, visé par une plainte aux Etats-Unis La Matinale / 1 min. / le 12 avril 2019
L'homme fort de Crans-Montana, le milliardaire tchèque Radovan Vitek, est visé par une plainte aux Etats-Unis. Celui qui détient CMA, les remontées mécaniques de la station valaisanne, est accusé par d'anciens associés d'avoir volé plus d'un milliard de dollars.

Selon le journal 24 Heures et le site d'information financière Bloomberg, Radovan Vitek est accusé de racket, fraudes, blanchiment d’argent et d'avoir monté des sociétés fictives. La plainte est portée par un fonds spéculatif new yorkais et une société d’investissement tchèque, laquelle est à l’origine d’une autre plainte contre le milliardaire. Cette société avait d'ailleurs été elle-même condamnée en Suisse pour escroquerie et blanchiment d’argent.

Dégât d'image

Radovan Vitek, lui, réfute toutes ces attaques. En contact étroit avec le magnat, le président de CMA, Philippe Magistretti a lu la plainte et explique que ces litiges sont anciens et que les sociétés plaignantes tentent un dernier coup d’éclat aux Etats-Unis.

Si cela n’aura, selon Philippe Magistretti, aucune influence sur ses investisseurs, il reconnaît en revanche un certain dégât d'image auprès de la population de Crans-Montana. Il a d'ailleurs été approché par des employés inquiets. De leur côté, les autorités locales ne commentent pas cette affaire.

Julie Rausis/pym

Publié le 12 avril 2019 à 09:00 - Modifié le 12 avril 2019 à 09:26