Modifié le 07 septembre 2018

Neuchâtel débaptise l'Espace Louis Agassiz, scientifique controversé

Louis-Agassiz persona non grata à Neuchâtel pour ses théories racistes. L'espace qui porte son nom est rebaptisé Tilo Frey.
Louis-Agassiz persona non grata à Neuchâtel pour ses théories racistes. L'espace qui porte son nom est rebaptisé Tilo Frey. 19h30 / 2 min. / le 07 septembre 2018
La Ville de Neuchâtel a décidé de reconsidérer la place et l'héritage de Louis Agassiz dans l'espace public. Le glaciologue, accusé d'avoir promu le racisme, soulève la polémique depuis quelques années en Suisse.

La Ville a indiqué vendredi avoir choisi de baptiser l'actuel Espace Louis-Agassiz du nom de Tilo Frey, pionnière de l'émancipation des femmes et des minorités ethniques en Suisse. Elle a fait partie des onze premières femmes élues au Parlement fédéral en 1971, sous la bannière du Parti radical.

L'abandon du nom Espace Louis-Agassiz, où se trouve la Faculté des lettres et sciences humaines de l'Université de Neuchâtel, a été fait en accord avec le rectorat et sera effectif en 2019.

Cette décision est "exceptionnelle", précise la Ville. Elle répond à la préoccupation de ne pas porter atteinte à l'image de l'Université au niveau international par une adresse qui la lie à une personnalité controversée.

Héritage pas entièrement renié

"On n'est pas en train de déshonorer la mémoire de Louis Agassiz" ou de "céder au politiquement correct", a déclaré vendredi à Neuchâtel Thomas Facchinetti, conseiller communal en charge de la culture et de l'intégration. "On est conscient de la contribution considérable du biologiste", cofondateur de l'Université de Neuchâtel et du Musée d'histoire naturelle, à la science.

La Ville estime néanmoins qu'il subsiste encore de nombreux hommages de Louis Agassiz à Neuchâtel - buste à l'Université, grand portrait au Musée d'histoire naturelle, bloc erratique à Pierre-à-Bot. Il peut "céder un peu des honneurs" qui lui sont faits au profit d'une femme de couleur. Les personnalités féminines sont d'ailleurs largement sous-représentées dans les noms de rue, a ajouté Thomas Facchinetti.

>> Débat entre Thomas Facchinetti, conseiller communal de Neuchâtel, et Laurent Tissot, historien et professeur UNINE

Louis Agassiz est aujourd'hui un homme très controversé.
John Adams Whipple - CC-BY-SA
Forum - Publié le 07 septembre 2018

ats/nk

Publié le 07 septembre 2018 - Modifié le 07 septembre 2018

Un précurseur de l'apartheid

Louis Agassiz est né à Môtier (FR) en 1807, avant d'émigrer aux Etats-Unis par la suite. Le biologiste est le premier scientifique à avoir parlé de l'âge glaciaire et sa théorie sur les poissons fossiles fait toujours référence dans le monde.

Précurseur de l'apartheid, Louis Agassiz s'était notamment distingué, au 19e siècle, en faisant prendre en photo un esclave congolais, afin de "prouver l'infériorité de la race noire".

En 2007, le Conseil fédéral avait condamné les opinions du scientifique.

Pas d'autres changements en vue

"Il n'est pas envisagé de renommer d'autres rues ou places de la Ville, telle que la place Pury". David de Pury, né en 1709 à Neuchâtel, a notamment bâti sa fortune, qu'il a léguée à sa ville natale, grâce au trafic d'esclaves. Il est décédé en 1786 à Lisbonne.

"On ne déboulonne pas, on ne rebaptise pas mais on documente. Des visites guidées sur les vestiges de l'esclavage à Neuchâtel sont par exemple organisées", précise Thomas Facchinetti, conseiller communal en charge de la culture et de l'intégration.