Modifié le 30 août 2018 à 11:43

Pétition lancée à Neuchâtel contre l'augmentation d'un élève par classe

Les pétitionnaires s'inquiètent de l'augmentation du nombre d'élèves dans les classes.
Pétition lancée à Neuchâtel contre l'augmentation des élèves par classe Le 12h30 / 1 min. / le 28 août 2018
Deux collectifs regroupant des parents neuchâtelois ont lancé mardi une pétition pour dénoncer l'augmentation d'un élève par classe, annoncée par le Conseil d'Etat l'an dernier.

La rentrée scolaire est mouvementée dans le canton de Neuchâtel. Après une initiative des enseignants pour cantonaliser l'école et une autre du POP pour une formation obligatoire jusqu'à 18 ans, ce sont désormais des parents d'élèves qui se mobilisent.

Intitulée "Pour une école au centre des villages et des quartiers, non aux coupes budgétaires", leur pétition s'oppose à l'augmentation d'un élève par classe prévue dans le plan de législature du Conseil d'Etat. En moyenne, les plus petits passeraient de 18, 19 écoliers par classe, et jusqu'à 21 en fin de scolarité.

Mesure abandonnée

Cette mesure causerait la fermeture de certaines classes, protestent les parents. Ainsi, dans les périphéries, des élèves seraient déplacés dans le village d'à côté, provoquant déstabilisation et inégalités de traitement. 

Cette pétition est la deuxième sur le sujet. En décembre, celle lancée par des enseignants avait permis que le département entame une refonte du projet.

L'économie d'un demi-million de franc fait toujours partie des plans budgétaires, mais l'agrandissement des classes n’est pour l’instant plus à l’ordre du jour. Dans un communiqué publié deux jours plus tard, le Conseil d’Etat estime donc que cette nouvelle pétition est inutile.

Etienne Kocher/lan

Publié le 28 août 2018 à 14:36 - Modifié le 30 août 2018 à 11:43