Modifié le 26 juin 2018 à 20:52

Manifestation à Neuchâtel contre la halle d'engraissement de taureaux

Coffrane (NE): Un méga projet agricole sème la discorde dans la région, et pas seulement chez les antispécistes
Coffrane (NE): Un méga projet agricole sème la discorde dans la région, et pas seulement chez les antispécistes 19h30 / 2 min. / le 26 juin 2018
Environ 80 manifestants ont défilé mardi à Neuchâtel pour s'opposer à la halle d'engraissement de taureaux au Val-de-Ruz (NE). Dans le silence, les opposants souhaitaient interpeller le Grand Conseil.

Habillés en noir, dans un silence de mort, les manifestants, surtout de jeunes femmes, ont fait une haie pour sensibiliser les députés au problème du spécisme avec des panneaux de type "exploitation", "peur", "cruauté".

"Nous voulons dénoncer la construction de cette halle d'engraissement qui enverra six cents bêtes à l'abattoir chaque année", a déclaré Pia Shazar, porte-parole de PEA (Pour l'égalité animale). "On s'oppose à toute forme d'exploitation mais encore plus à ce type de projet extrême d'exploitation qui devrait être interdit en 2018".

Envergure inédite

La halle d'engraissement, en construction entre les villages de Coffrane et de Montmollin, est d'une envergure inédite en Suisse. Elle accueillera 720 bêtes, des taurillons qui y seront engraissés jusqu'à atteindre environ 600 kilos.

L'agriculteur a reçu le feu vert en janvier pour démarrer la construction du bâtiment. Les 17 derniers recours ont été rejetés et la procédure n'a pas été portée au-delà du canton.

ats/sey

Publié le 26 juin 2018 à 19:50 - Modifié le 26 juin 2018 à 20:52