Publié le 16 janvier 2018 à 11:55

Une commission des Etats refuse l'idée d'une taxe sur les sucres ajoutés

L'industrie alimentaire tente déjà de baisser l'ajout de sucre dans les céréales.
L'industrie alimentaire tente déjà de baisser l'ajout de sucre dans les céréales. [Christian Beutler - Keystone]
Les produits sucrés ne devraient pas être taxés. Une commission du Conseil des Etats a rejeté mardi, par 9 voix contre 0 et 2 abstentions, une initiative cantonale neuchâteloise demandant une taxe sur les sucres ajoutés.

L'initiative cantonale demande que la législation introduise une taxe sur les sucres ajoutés lors des processus de fabrication. Tout ou partie des revenus seraient affectés à la prévention du diabète et de l'obésité.

>> Lire: Une initiative cantonale neuchâteloise exige une taxe sur les sucres ajoutés

Jusqu'à 20% des coûts de la santé peuvent être attribués à ces maladies dont la prévention est encore insuffisante. En Suisse, 42% de la population suisse est actuellement en surpoids ou obèse. De plus, on constate un impact positif sur la stabilisation de la consommation de sucre par habitant dans les pays qui ont introduit une taxe sur les produits sucrés, précise le texte de l'initiative.

Déjà des efforts déployés

La commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des Etats estime pour sa part qu'une telle mesure ne devrait être examinée que si les efforts actuellement déployés par le Conseil fédéral et l'industrie alimentaire pour faire baisser l'ajout de sucre dans les yoghourts, les céréales et les boissons sucrées notamment, ne sont pas efficaces.

ats/lan

Publié le 16 janvier 2018 à 11:55