Modifié le 19 décembre 2017 à 22:31

Des politiciens payés en bons d'achat pour stimuler le commerce local

JU - NE: les politiciens pourraient être payés en monnaies locales
JU / NE: les politiciens pourraient être payés en monnaies locales 19h30 / 1 min. / le 19 décembre 2017
Lundi soir, le Conseil général de Corcelles-Cormondrèche (NE) a accepté une motion qui demande de réfléchir au versement d'une partie des jetons de présence des élus en bons d’achat. Le but: relancer les commerces locaux.

Porrentruy (JU) a déjà approuvé un projet similaire. Jeudi dernier, le Conseil de Ville a reçu ses jetons de présence sous la forme de bons UCA (Union du Commerce Ajoie, Clos du Doubs) pour un total de 6500 francs. L’exécutif a reçu son salaire du mois de décembre en bons UCA également.

"La démarche était de rappeler qu’il est important de consommer localement", dit Anne-Marie Volpato, conseillère de Ville et commerçante à Porrentruy. Elle est aussi l'auteure de la motion.

380'000 francs par année

Ces bons existent depuis bientôt 10 ans et sont valables dans 170 commerces du district ajoulot. Quand un commerçant les reçoit, il les retourne à la centrale qui lui verse des francs suisses en échange.

Pour financer le système, les commerçants paient une cotisation annuelle, proportionnelle à leur chiffre d’affaires, et une commission de 2.5%. Chaque année, les commerçants encaissent environ 380'000 francs sous forme de bons.

Le projet de Porrentruy pourrait faire tache d’huile. Moutier et Tramelan (BE) pourraient adopter une mesure similaire et Milvignes (NE) y songe aussi.

Julien Chiffelle/jc

Publié le 19 décembre 2017 à 20:57 - Modifié le 19 décembre 2017 à 22:31