Modifié le 09 juin 2017 à 12:39

Les Neuchâtelois voteront sur le report de la réforme de l'impôt frontalier

La douane des Verrières, dans le canton de Neuchâtel.
Les Neuchâtelois voteront sur le report de l'harmonisation de l'impôt sur les frontaliers Le Journal du matin / 1 min. / le 09 juin 2017
Le référendum voulu par certaines communes neuchâteloises du Bas contre le report de l'harmonisation de l'impôt sur les frontaliers a abouti. Quelque 5250 signatures ont été récoltées alors que 4500 étaient requises.

Avec des rentrées fiscales à la traîne, le canton souhaite harmoniser les revenus du travail frontalier. Le Grand Conseil avait décidé en février dernier de reporter, pour la seconde fois, la mise en place d'une nouvelle répartition de l'impôt des frontaliers.

Or, ce report entraîne un manque à gagner pour les communes du Littoral et devrait profiter aux communes plus industrielles, soit celles du Haut, qui comptent de nombreux travailleurs frontaliers.

Manque à gagner dénoncé

Du côté du Bas, une trentaine de localités refusent ces pertes fiscales, invoquant l'intégration de cette nouvelle clé de répartition dans les budgets 2017. A quoi s'ajoute le sentiment diffus d'avoir longtemps soutenu les communes des montagnes, sans grands résultats.

Après le vote sur la construction d'un Palais de justice à La Chaux-de-Fonds le 24 septembre prochain, et celui sur la création d'une circonscription unique pour le canton, cet objet représente un scrutin risqué pour la cohésion cantonale.

Roger Guignard/hend

Publié le 09 juin 2017 à 11:47 - Modifié le 09 juin 2017 à 12:39