Modifié

Polémique autour du revêtement du cloître de la Collégiale à Neuchâtel

A gauche, vue aérienne de la cour intérieure rénovée du cloître. A droite, le lieu avant les rénovations.
Polémique autour du jardin du cloître de la Collégiale de Neuchâtel / Le Journal du matin / 1 min. / le 16 mai 2017
Deux séances de consultation ont été organisées par la Ville de Neuchâtel à la suite des critiques contre la rénovation du cloître de la Collégiale. Ce réaménagement avait impliqué le remplacement du jardin par des dalles.

Rénové sur mandat des autorités, le carré de verdure au centre du cloître de la Collégiale à Neuchâtel n'en finit pas de faire des vagues.

"Sol de salle de bain", "atteinte au bon goût", "crime contre le patrimoine", les réactions ont été vives lorsque les premiers clichés de la rénovation sont apparus dans la presse et sur les réseaux sociaux.

Les arbustes et allées de fleurs dessinés par l'architecte Léo Châtelain ont été remplacés par des dalles en béton. Un revêtement qui en a fait bondir de nombreux citoyens ainsi que des élus. Le PLR de la Ville a déposé une interpellation pour demander des explications au Conseil communal.

Les autorités s'expliquent

Deux séances publiques ont été organisées par la Ville, dont une lundi soir, pour apporter des explications. Les autorités ont souligné le potentiel culturel du cloître dont l'accès devait être amélioré. Mais elles ont aussi mis en avant la transparence du projet, mis à l'enquête public bien avant les faits, et donc soumis aux oppositions. Un rapport sera ensuite adressé au législatif.

Reste que, face aux critiques, le Conseil communal se dit prêt à enlever les dalles de la discorde. Un rétropédalage estimé à quelque 100'000 francs.

Coraline Pauchard/hend

Publié Modifié